Assises de la ruralité : les mesures pour les collèges

CyrilMorteveille

Les élus du Département veulent mettre l’accent sur le développement d’un réseau de covoiturage pour pallier l’absence de ramassage scolaire en dehors des heures de pointe et la valorisation des produits locaux dans les cantines scolaires.

Assises collegesA la demande des principaux de collèges ruraux, il a été convenu de profiter de l’Environnement Numérique de Travail (ENT) présents dans les établissements pour développer un réseau de covoiturage.

C’est Cécile Dumoulin, Vice-présidente du Conseil déparrtemental déléguée aux collèges, qui l’a expliqué, mardi 15 avril, à l’occasion de la restitution des Assises de la Ruralité.

Le covoiturage pour aider au ramassage scolaire

Ce dernier permettra aux parents de pallier l’absence de ramassage scolaire (de compétence régionale) en dehors des heures de pointe et les mercredis après-midi (pour les activités périscolaires).

Valoriser les produits locaux dans les cantines scolaires

Seconde volonté : la meilleure valorisation des produits locaux dans l’approvisionnement des cantines scolaires.

Une initiative qui permettra de soutenir les circuits courts dans les Yvelines et, à terme, dans les Hauts de Seine.

Réhabiliter au moins 7 collèges en zone rurale

Enfin, afin d’offrir aux élèves des conditions de travail optimales, au moins 7 collèges situés en zone rurale ou peu dense feront l’objet d’une construction ou d’une réhabilitation globale d’ici 2020.

Cela représente, pour le Département, un investissement de l’ordre de 100 M€.