Assises de la ruralité : les mesures pour l’accès aux soins

CyrilMorteveille

La volonté du Département est de tout mettre en œuvre pour lutter contre la désertification médicale et assurer une meilleure couverture PMI de la zone rurale.

Assises accès aux soinsConscient des risques de raréfaction dans le domaine socio-médical, le Département a exposé, par l’intermédiaire de Georges Benizé, Conseiller départemental délégué à la réorganisation sociale en secteur rural, deux mesures phares pour faciliter l’accès aux soins.

Lutter contre la désertification médicale

En lien avec les représentants des professions médicales, le Département proposera, avant la fin de 2016, l’adoption d’une politique de lutte contre la désertification médicale en zone rurale.

Sur la base d’une géographie prioritaire, les communes pourront participer à un appel à projets visant la création de Maisons Médicales Territoriales (MMT) offrant un cadre de travail mutualisé à plusieurs professionnels de santé.

Pour les projets retenus, l’aide du Département sera significative et pourra concerner l’investissement immobilier, l’aide au fonctionnement administratif, mais aussi répondre à certaines lacunes du régime de protection sociale des médecins libéraux, qui constitue un frein à l’installation de jeunes praticiens.

Assurer une meilleure couverture PMI de la zone rurale

Dans le cadre de la restructuration du réseau de Protection Maternelle et Infantile, des centres de PMI modernisés sont prévus à Houdan et à Rambouillet, ouverts tous les jours de la semaine ainsi que le samedi matin et accessibles facilement en transports en commun.

Afin de mieux assurer la présence des services du Département dans les zones très rurales, le Conseil Départemental mettra en service avant la fin 2016, un « bus PMI » sera aménagé.

Doté d’une équipe médicale embarquée, il sera dédié aux nourrissons et aux enfants de moins de 6 ans. L’objectif : apporter un service adapté aux habitants peu mobiles des communes rurales.