<![CDATA[Union Yvelines / Hauts-de-Seine – Yvelines Infos]]> https://www.yvelines-infos.fr Fri, 21 Sep 2018 12:11:13 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.6.12 Grand Paris : les Présidents des 7 Départements franciliens refusent de voter https://www.yvelines-infos.fr/grand-paris-presidents-7-departements-franciliens-nont-vote/ https://www.yvelines-infos.fr/grand-paris-presidents-7-departements-franciliens-nont-vote/#respond Fri, 07 Sep 2018 14:27:12 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=352489 Les Présidents des sept Départements d’Ile-de-France refusent de participer à l’élection du Président du Conseil de surveillance de la Société du Grand Paris

38735413955_4e48f6324a_z

La Société du Grand Paris (SGP) est en charge du plus grand projet d’infrastructure français du 21ème  siècle, un projet dont la réalisation améliorera considérablement les conditions quotidiennes de transports de millions de Franciliens. L’annonce unilatérale par l’Etat du report pour deux à sept ans de la plupart des lignes de ce nouveau système de transports, qui serait justifié par un quasi doublement du coût prévisionnel du projet, est donc un recul majeur, contradictoire avec la volonté affirmée de renforcer l’attractivité internationale de l’Ile-de-France, et susceptible de remettre en cause les engagements pris par notre pays pour l’accueil des Jeux Olympiques de 2024.

Les raisons financières et techniques invoquées par l’Etat pour justifier ce désengagement n’ont jamais été explicitées de façon claire et convaincante ni à l’opinion, ni aux élus locaux ou nationaux, ni même au conseil de surveillance de la SGP, pourtant directement responsable du projet. La Cour des comptes a d’ailleurs souligné l’importance de ces manquements à la bonne gouvernance et à la transparence.

L’élection du nouveau Président du Conseil de surveillance, après la démission de Jean-Yves Le Bouillonnec, n’y échappe pas. Au lieu de saisir l’opportunité d’un partenariat fondé sur la confiance et la transparence avec les grandes collectivités franciliennes, l’Etat a multiplié depuis le mois de juin les manœuvres pour inventer une candidature à sa convenance, repoussant à plusieurs reprises la réunion du Conseil de surveillance, assumant le risque de laisser vacant pendant plusieurs mois cruciaux la présidence de la SGP et démontrant qu’au fond il n’est pas prêt à partager le pouvoir avec les représentants légitimes des populations d’Ile-de-France puisqu’il veut tout contrôler… avec les résultats que l’on sait.

Dans ces conditions, les Présidents des sept départements d’Ile-de-France ont décidé de ne pas participer à cette élection mascarade et de laisser à l’Etat la responsabilité de nommer l’élu qu’il veut. Ils continueront cependant, dans les semaines et les mois à venir, à jouer leur rôle d’administrateur avec une vigilance renforcée et à exiger inlassablement et par toutes les voies légales des réponses aux questions qu’ils posent.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/grand-paris-presidents-7-departements-franciliens-nont-vote/feed/ 0 29061942035_4ac0270a83_k full 29061942035_4ac0270a83_k 120-120 29061942035_4ac0270a83_k 550-300 29061942035_4ac0270a83_k 240-158
78-92 : toujours plus de fusion https://www.yvelines-infos.fr/78-92-toujours-plus-de-fusion/ https://www.yvelines-infos.fr/78-92-toujours-plus-de-fusion/#respond Thu, 02 Aug 2018 07:34:20 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=352043 Un an après le vote de la fusion de leurs collectivités, Yvelines et Hauts-de-Seine s’engagent dans de nouveaux projets communs.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/78-92-toujours-plus-de-fusion/feed/ 0 maxresdefault full maxresdefault 120-120 maxresdefault 550-300 maxresdefault 240-158
De nouveaux projets rendent « irréversible » la fusion Yvelines/Hauts-de-Seine https://www.yvelines-infos.fr/de-nouveaux-projets-rendent-irreversible-fusion-yvelineshauts-de-seine/ https://www.yvelines-infos.fr/de-nouveaux-projets-rendent-irreversible-fusion-yvelineshauts-de-seine/#respond Thu, 28 Jun 2018 14:43:16 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=351365 Ce jeudi 28 juin, Pierre Bédier, Président du Département des Yvelines et Patrick Devedjian, Président des Hauts-de-Seine ont présenté en conférence de presse les nouveaux projets communs qui vont voir le jour. Ils réaffirment un peu plus leur volonté de fusionner pour former une seule et unique collectivité départementale.

Fusion 78/92

« Notre détermination est si avancée que nous sommes pratiquement dans une situation irréversible : on ne pourra pas revenir en arrière » a prévenu d’entrée, Patrick Devedjian.

Et Pierre Bédier de souligner avec force que face à l’efficacité, tant économique que qualitative, des projets déjà réalisés par les deux Départements,

« Nous sommes parfaitement légitimes pour proposer une organisation territoriale qui, contrairement aux habitudes, va du bas vers le haut. » Et de conclure, avec le sourire : « Nous sommes des faiseurs plus que des causeurs ! ».

45% des activités déjà sous gestion unique

« Nous ne sommes pas dans la théorie, insiste Pierre Bédier. Ce que nous réalisons en commun avec efficacité et souci d’un meilleur service, nous le démontrons ligne par ligne. »

  • L’archéologie préventive, premier service fusionné dès 2016, a généré une nette augmentation de l’activité.
  • Le service interdépartemental des agréments et des adoptions, a permis d’harmoniser les pratiques.
  • Le service interdépartemental de la voirie a prouvé, cet hiver encore, son efficacité lors des épisodes neigeux et d’inondations.

Education et commande publique se rapprochent

CD92/OLIVIER RAVOIRE

CD92/OLIVIER RAVOIRE

D’ici la fin de l’année, les deux Départements vont mettre en place deux nouveaux services interdépartementaux : l’éducation et la commande publique.
L’éducation, pour une meilleure gestion des collèges et le développement de nouveaux projets. Les deux territoires comptent 214 collèges publics (dont 116 dans les Yvelines), soit 120 000 collégiens (dont 65 000 dans les Yvelines).
Le rapprochement des services, sur la base d’une stratégie partagée, permettra de renforcer l’intervention des deux collectivités en matière d’éducation.
Ce rapprochement permettra également des gains de productivité, une meilleure continuité de service et bien sûr, le développement de nouvelles actions : développement d’internats et de partenariats avec l’enseignement supérieur notamment.

Concernant la commande publique, l’objectif est de mettre en place une politique d’achat unifiée pour l’Ouest francilien, tout en respectant les spécificités de chaque entité.
Pour les acteurs économiques, le service interdépartemental de la commande publique offrira une plus grande visibilité des achats, une simplification administrative et des gains financiers significatifs.

Vers un Schéma interdépartemental pour le social et le médico-social

Cet automne, les deux assemblées départementales voteront un Schéma interdépartemental d’organisation sociale et médico-sociale qui déclinera les orientations politiques communes en matière d’autonomie, de PMI, d’enfance et d’insertion pour les 5 prochaines années.
Dans ce cadre, la convergence des pratiques et des outils en matière de protection maternelle et infantile, permettra des projets de santé basés sur l’expertise des agents départementaux, dans le cadre d’une politique de prévention, en lien avec les partenaires sanitaires, dans un contexte de démographie médicale et d’accès aux soins de plus en plus compliqués.

Cette démarche de convergence aura pour objectifs :

  • La mutualisation de l’équipe médicale de la PMI,
  • L’enrichissement et l’harmonisation des pratiques pour un meilleur service au public
  • La convergence des outils (notamment la mise en commun d’une plateforme téléphonique)
  • La connaissance enfin accrue des publics pour adapter au mieux les politiques de prévention.

Le Département des Hauts-de-Seine va adhérer à 3 structures Yvelinoises :

ActivitY’, l’agence départementale d’insertion des Yvelines qui permet de lutter contre l’exclusion et a déjà obtenu des résultats avec une baisse de 9% des bénéficiaires du RSA en 2016 et une stabilisation de leur nombre en 2017.
Le Campus de l’Innovation, lieu d’exploration des futurs, interdisciplinaire qui met l’innovation au service de tous.
Le Syndicat Mixte Ouvert Yvelines numériques : créé en avril 2016, c’est un opérateur de services numériques innovants.

Vidéo :  78-92, toujours plus de fusion 

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/de-nouveaux-projets-rendent-irreversible-fusion-yvelineshauts-de-seine/feed/ 0 CONFERENCE DE PRESSE FUSIONHD ARENA full CONFERENCE DE PRESSE FUSIONHD ARENA 120-120 CONFERENCE DE PRESSE FUSIONHD ARENA 550-300 CONFERENCE DE PRESSE FUSIONHD ARENA 240-158
Le développement durable entre les Yvelines et les Hauts-de-Seine https://www.yvelines-infos.fr/developpement-durable-entre-yvelines-hauts-de-seine/ https://www.yvelines-infos.fr/developpement-durable-entre-yvelines-hauts-de-seine/#respond Wed, 27 Jun 2018 08:04:51 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=351302 François Leblond, ancien Préfet et président du C2DI et de la Confédération Française Habitat Urbanisme Aménagement du Territoire et Environnement a ouvert ce mardi 26 juin la séance plénière du Conseil de Développement Durable Interdépartemental.

Le développement durable entre les Yvelines et les Hauts-de-Seine © CD78/MC.RIGATO

Le développement durable entre les Yvelines et les Hauts-de-Seine © CD78/MC.RIGATO

 

Le Conseil de Développement Durable Interdépartemental a été saisi par le Président de l’Établissement Public Interdépartemental en avril dernier, afin que celui-ci traite de la question de l’aménagement des territoires à l’ère numérique. Les Yvelines et les Hauts-de-Seine sont des Départements aménageurs, des gestionnaires de services urbains. Ils sont aussi des acteurs indirects de l’aménagement par l’appui financier et technique qu’ils apportent aux projets communaux.

Montée en puissance de nouveaux acteurs privés, gestion de données, financement des infrastructures et des services publics sont autant de défis auxquels font face les deux Départements. La séance était divisée en deux grandes parties : l’aménagement des territoires à l’ère numérique puis le développement durable interdépartemental.

Le C2DI a été chargé de lancer un cycle de réflexions collectives sur l’accompagnement du territoire numérique, tant dans ses potentialités que dans la gestion de ses contraintes. Deux saisines, l’une en 2018, l’autre en 2019, se succéderont pour traiter ce vaste sujet. Fort de l’expertise de ses 80 membres, le C2DI a apporté des propositions concrètes sur des problématiques qui touchent l’ensemble du territoire interdépartemental : des zones les plus urbaines, aux territoires les plus ruraux en prenant en compte leurs spécificités territoriales et culturelles.

Le C2DI est également une instance consultative et a deux objectifs principaux :

  • Constituer un lieu de débat et de rencontre entre les acteurs des deux territoires
  • Apporter le regard et l’expertise de la société civile aux réflexions des deux Départements, sous la forme d’avis.

Il a été instauré le 1er décembre 2016 par le Conseil d’administration de l’EPI et s’est substitué au Conseil de Développement Durable des Hauts-de-Seine (C2D92) qui existait depuis 2005. Ce dernier a été saisi sur des sujets tant externes (Grand Paris et densité, Fret et logistique…) que sur des sujets plus internes (OpenData, Protection de l’Enfance et de la Jeunesse…).

Il compte 80 membres bénévoles assurant la représentation des acteurs du territoire. Ils sont organisés en 4 collèges :

  • Les élus
  • Les acteurs socioprofessionnels
  • Les personnalités qualifiées
  • Les associations (environnementales et cadre de vie, à vocation sociale, coopération décentralisée, sportive).

La prochaine saisine aura lieu en janvier 2019.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/developpement-durable-entre-yvelines-hauts-de-seine/feed/ 0 Le développement durable entre les Yvelines et les Hauts-de-Seine full Le développement durable entre les Yvelines et les Hauts-de-Seine 120-120 Le développement durable entre les Yvelines et les Hauts-de-Seine 550-300 Le développement durable entre les Yvelines et les Hauts-de-Seine 240-158
8e Conseil d’administration de l’EPI Yvelines – Hauts-de-Seine https://www.yvelines-infos.fr/8e-conseil-dadministration-de-lepi-yvelines-hauts-de-seine/ https://www.yvelines-infos.fr/8e-conseil-dadministration-de-lepi-yvelines-hauts-de-seine/#respond Thu, 31 May 2018 10:58:02 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350637 Jeudi 31 mai, les élus des départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine siègent en Conseil d’administration de l’EPI (Établissement Public Interdépartemental) Yvelines – Hauts-de-Seine. À l’ordre du jour notamment : rapport d’activités 2017, approbation du compte administratif 2017, budget supplémentaire 2018 et projet de recherche archéologique en Arménie.

© Twitter Hauts-de-Seine

© CD92 / Willy Labre – Twitter Hauts-de-Seine

Rapport d’activités 2017

Cette année 2017 a permis de renforcer le travail des services fusionnés : voirie, adoption et archéologie. Être au plus près des citoyens sans dépenses supplémentaires mais en mutualisant les ressources des Yvelines ainsi que des Hauts-de-Seine : telle est la mission de ces services fusionnés.

Patrick Devedjian déclare :

 « Ce rapport est très éclairant puisque 2017 a été une année « test » : c’était la première année complète de fonctionnement de l’établissement public, et le bilan est extrêmement positif »

Le Président des Hauts-de-Seine revient également sur l’efficacité des équipes lors des épisodes neigeux et des inondations :

« Saluons d’ailleurs le travail des équipes de la voirie qui ont affronté avec efficacité – aussi bien dans le secteur urbain que rural – une météo très, très rude pour leur premier service hivernal, avec un enneigement exceptionnel, puis des inondations… « 

Quelques chiffres sur le service interdépartemental d’entretien et d’exploitation du réseau routier : 12 unités et centres d’entretien et d’exploitation répartis pour un maillage territorial nécessaires à la viabilité des 1 915 km de route des deux départements.

Approbation du compte administratif 2017

Voté le 23 janvier 2018, le budget primitif de 2018 s’établit à 15 483 570€. L’affectation des résultats de l’Établissement public interdépartemental Yvelines / Hauts-de-Seine :

  • En fonctionnement par un résultat de l’exercice de 1 966k€
  • En investissement par un résultat de l’exercice de 160 k€

« Avec Pierre Bédier, notre but n’est pas de créer une 3ème administration, mais d’agir de manière simple, efficace, sans faire dépenser plus aux contribuables et de concrétiser notre regroupement, pour constituer, à terme, une collectivité unique »

© Twitter Hauts-de-Seine

© Twitter Hauts-de-Seine

Projet de recherche archéologique en Arménie

Quelques chiffres sur le service interdépartemental de l’archéologie préventive : dix chantiers engagés sur 2017 et 17 000 nouveaux objets archéologiques mis au jour lors d’opérations d’archéologie préventive.

Le projet de recherche archéologique en Arménie dans la région du Tavouch est adopté afin de soutenir la protection et la préservation du patrimoine.

20 425 € sont ainsi alloués au Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE) en lien avec la Maison Archéologie et Ethnologie, l’Université de Nanterre et des partenariats locaux pour travailler à ce projet de préservation du patrimoine et de formation.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/8e-conseil-dadministration-de-lepi-yvelines-hauts-de-seine/feed/ 0 8e Conseil d’administration de l’EPI Yvelines - Hauts-de-Seine full 8e Conseil d’administration de l’EPI Yvelines - Hauts-de-Seine 120-120 8e Conseil d’administration de l’EPI Yvelines - Hauts-de-Seine 550-300 8e Conseil d’administration de l’EPI Yvelines - Hauts-de-Seine 240-158
Les Yvelinois s’interrogent sur l’avenir du Grand Paris https://www.yvelines-infos.fr/yvelinois-sinterrogent-lavenir-grand-paris/ https://www.yvelines-infos.fr/yvelinois-sinterrogent-lavenir-grand-paris/#respond Wed, 16 May 2018 14:52:39 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350200 Le face à face entre Pierre Bédier et 8 Yvelinois a été aussi l’occasion de revenir sur la fusion Yvelines – Hauts-de-Seine, la création du Grand Paris et l’action menée par les départements franciliens contre la disparition de leur territoire. 

Le Grand Paris au coeur des interrogations des Yvelinois © CD78 / N. Duprey

Le Grand Paris au coeur des interrogations des Yvelinois © CD78 / N. Duprey

Marie-Marguerite Taylor, 77 ans, retraitée : Où en est le rapprochement avec les Hauts-de-Seine ?

Pierre Bédier : Nos deux assemblées ont voté le principe de fusion en juin dernier, c’est au Gouvernement de présenter ou non ce projet au Conseil des ministres. S’il ne le fait pas, nous irons devant le tribunal administratif. Nous nous battrons jusqu’au bout pour pouvoir mutualiser la richesse des Hauts-de- Seine, la qualité de vie des Yvelines et faire ensemble du développement économique.

Kévin Cuffy, 32 ans, opérateur de télé-surveillance : Qu’y gagneraient les Yvelinois ?

P. B. : Notre alliance créerait suffisamment de richesses pour nous permettre de baisser les impôts tout en conservant un budget équilibré. Notre mariage permettrait aussi de développer l’ouest parisien et d’apporter plus de services et de bien-être à nos administrés.

Damien Guibout, maire de Davron : La réforme du Grand Paris ne remet-elle pas en cause cette fusion ?

P. B. : Si, puisque le projet du Gouvernement prévoit la suppression des départements de petite couronne à l’horizon 2021 ! Un projet qui pourrait notamment exclure les Yvelines du nouveau Grand Paris.

D. G. : Si les départements étaient amenés à disparaître, qui prendra leur place dans l’aide aux communes, rurales notamment ?

P. B. : C’est un vrai sujet d’inquiétude car je ne vois pas comment une métropole du Grand Paris continuerait à financer l’aide aux communes. Il y a un très grand risque de cette perte de proximité.

David Combes, entrepreneur © CD78 / N.Duprey

David Combes, entrepreneur © CD78 / N.Duprey

David Combes, 37 ans, entrepreneur : Et de réactivité…

P. B. : Bien sûr… La bonne organisation – et on l’a bien vu avec le bazar sur les routes nationales gérées par l’État lors de l’épisode neigeux de cet hiver, c’est le Département. Il est suffisamment proche de la base que sont les communes pour connaître la réalité des territoires et puissant financièrement pour agir en cas de besoin.

L’idée de casser ce qui marche sous prétexte que c’est ancien me rend fou. Je pense que c’est stupide.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/yvelinois-sinterrogent-lavenir-grand-paris/feed/ 0 Pierre Bédier face aux Yvelinois full Pierre Bédier face aux Yvelinois 120-120 Pierre Bédier face aux Yvelinois 550-300 Pierre Bédier face aux Yvelinois 240-158
Solidarité territoriale : les Départements veulent créer un fonds de péréquation https://www.yvelines-infos.fr/solidarite-territoriale-departements-veulent-creer-fonds-de-perequation/ https://www.yvelines-infos.fr/solidarite-territoriale-departements-veulent-creer-fonds-de-perequation/#respond Wed, 11 Apr 2018 17:13:20 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=349162 Mobilisés contre la menace de suppression des Départements, les Présidents des Conseils départementaux franciliens veulent organiser eux-mêmes la solidarité territoriale en créant un fonds de péréquation pour rééquilibrer les richesses en Ile-de-France.

Ils ne se quittent plus ! Les Présidents des Départements franciliens étaient réunis sur le stand du Val-de-Marne, au salon des Maires d’Ile-de-France mercredi 11 avril 2018 à Paris, pour annoncer leur volonté de créer un fonds de péréquation interdépartemental. En quelques semaines, ils ont déjà organisé six visites de terrain pour « donner à voir l’utilité de l’échelon départemental » et peser dans le projet de réforme de l’Ile-de-France promis par le Président de la République en juillet 207.

 

 

En attendant l’annonce sans cesse repoussée de ce projet qui ferait disparaître les Départements franciliens, les Présidents des Conseils départementaux s’attachent à démontrer que le couple Département/Commune est l’échelon le plus pertinent pour accompagner un développement équilibré de l’Ile-de-France. De la démonstration, ils sont passés à l’action mercredi 11 avril avec leur proposition de fonds de péréquation interdépartemental.

« Les Départements ne sont pas pour un statu quo institutionnel ! Ils redoutent des arbitrages douloureux pour les populations et l’économie locale. Ils exigent une véritable concertation et une étude d’impacts publique sur la réforme annoncée, » expliquent les signataires de ce pacte inédit. Pierre Bédier, le Président du Département des Yvelines, va jusqu’à déclarer : « C’est une révolution ! Jamais, en France, des collectivités n’ont fait une telle proposition ». Concrètement, il s’agit de consacrer chaque année une partie des quelques 2 milliards d’euros de dépenses d’investissements des sept départements franciliens à un fonds d’investissement.

« Il serait dédié au financement de projets concrets, gages de solidarité et d’attractivité économique. Il offrirait un « effet levier » à des projets qui, par leur ampleur, dépassent les moyens d’un seul département. Il permettrait la mutualisation et le cofinancement de programmes d’investissements départementaux dans des domaines correcteurs d’inégalités territoriales comme le renouvellement urbain, le désenclavement ou encore les équipements de proximité », explique les Départements franciliens qui veulent aussi renforcer le Fonds de Solidarité pour les départements de la région Île-de-France (le FSDRIF), qui les lient déjà entre eux sur les dépenses de fonctionnement.

Ils rappellent enfin : « L’échelon départemental assure déjà une répartition égalitaire des investissements sur l’ensemble du territoire entre les communes riches et pauvres, grâce à la péréquation, outil opérationnel qui a déjà montré son efficacité. Par ailleurs, les Départements franciliens contribuent sensiblement à la péréquation nationale bien que l’État s’en désengage de manière insoutenable depuis des années et met en danger, par la même occasion, les finances départementales et la solidarité envers les bénéficiaires des Allocations Individuelles de Solidarité. »

La mise en place de cet outil de péréquation, soumise à l’autorisation du législateur, est surtout une contre-proposition à un projet de réforme qui  regrouperait Paris et la petite couronne.

Les Départements franciliens expliquent : « Le développement de Paris et de la région ne peut plus se faire au détriment de la banlieue. On ne peut pas se satisfaire de la progression des inégalités de richesse entre les habitants et entre les territoires. Il n’est pas concevable non plus de morceler les départements en territoires artificiels, aux richesses très disparates. Le sentiment de relégation et d’injustice grandirait encore parmi les habitants. La mise en musique d’une réforme territoriale se prolonge, alors qu’elle a débuté il y a bientôt 10 ans avec la création du Syndicat mixte Paris Métropole… nous pensons qu’il n’est pas nécessaire de réinventer l’eau chaude pour plus de solidarité en Île-de-France ! L’échelon départemental constitue le meilleur échelon de péréquation de l’organisation de notre République. Renforçons-le au lieu de le dévitaliser ! »

L’exemple du réseau inter-départemental de prise en charge de l’autisme

Les Départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines, avec l’Agence Régionale de Santé ont créé une plateforme inter-départementale de proximité adaptée d’hébergement et de services pour adultes avec troubles du spectre autistique (TSA) et pour adultes avec handicap psychique.

Cette nouvelle plateforme, implantée sur le terrain du Centre hospitalier intercommunal Meulan-les-Mureaux, à Bècheville-les-Mureaux dans les Yvelines, est constituée d’un Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM), d’un Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adulte Handicapé (SAMSAH) et de deux Pôles de Compétence et Prestations Externalisées (PCPE). Au total, 158 nouvelles places et des services d’appui aux personnes et familles concernées seront ainsi mis en place.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/solidarite-territoriale-departements-veulent-creer-fonds-de-perequation/feed/ 0 perequation full perequation 120-120 perequation 550-300 perequation 240-158
Un fonds d’investissement inter-départemental https://www.yvelines-infos.fr/fonds-dinvestissement-inter-departemental/ https://www.yvelines-infos.fr/fonds-dinvestissement-inter-departemental/#respond Wed, 11 Apr 2018 16:53:01 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=349163 Pour renforcer la solidarité territoriale les Présidents des 7 Départements franciliens s’engagent dans la création d’un fonds d’investissement inter-départemental.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/fonds-dinvestissement-inter-departemental/feed/ 0 20180411_itv-bedier_fond-perequation_salon-amif-la-villette_paris_vignette full 20180411_itv-bedier_fond-perequation_salon-amif-la-villette_paris_vignette 120-120 20180411_itv-bedier_fond-perequation_salon-amif-la-villette_paris_vignette 550-300 20180411_itv-bedier_fond-perequation_salon-amif-la-villette_paris_vignette 240-158
Société du Grand Paris : les élus demandent un audit indépendant https://www.yvelines-infos.fr/societe-grand-paris-elus-demandent-audit-independant/ https://www.yvelines-infos.fr/societe-grand-paris-elus-demandent-audit-independant/#respond Tue, 10 Apr 2018 10:22:23 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=349081 Les Présidents des Départements de la Seine-et-Marne, des Yvelines, de l’Essonne, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et du Val-d’Oise, ainsi que la Présidente de la Région Ile-de-France, demandent l’engagement d’un audit externe du Grand Paris Express et de la Société du Grand Paris. 

31151780842_c8902d6ebd_oPar un courrier adressé au président du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris, les élus locaux ont sollicité la tenue d’une séance exceptionnelle de ce conseil afin de procéder au lancement d’un audit technique et financier du Grand Paris Express et de l’établissement public d’Etat qui en assure le pilotage.

Les élus considèrent qu’ils n’ont pas été en mesure, faute de disposer de quelque information que ce soit, de jouer le rôle de contrôle et de codécision qui leur est pourtant reconnu par les statuts de la Société du Grand Paris. En bouleversant, sans aucune concertation avec les élus ni avec la population, le calendrier de réalisation du Grand Paris Express, et en passant sous silence les causes réelles de cette décision, l’Etat a rompu brutalement l’équilibre de gouvernance et la relation de confiance qui avaient jusqu’ici, permis l’avancement du projet.

Une expertise complète, menée par un prestataire indépendant, permettra de faire toute la lumière sur les raisons qui ont poussé l’Etat à revoir le calendrier du Grand Paris Express, mais que ce dernier refuse de nous transmettre. Les élus ont demandé que la séance exceptionnelle du conseil de surveillance soit aussi consacrée à un débat sur les nouvelles orientations du Grand Paris Express, en termes de calendrier, de programme, de budget et de mesures de substitution.

Les élus de la Grande Métropole

Les élus de la Grande Métropole © CD78 / N. Duprey

En complète contradiction avec un engagement écrit pris par la Ministre des transports, le droit réglementaire des élus à un tel débat leur a en effet été refusé lors de deux séances successives du dernier conseil de surveillance. Lors de la séance du 9 avril, c’est même le directeur de l’administration de l’Etat en charge des transports, pourtant responsable de l’application des décisions de la Ministre, qui a refusé de fournir aux élus les informations qui auraient permis d’éclairer les choix du Gouvernement.

Lors de la séance du conseil de surveillance du 9 avril, les Présidents des Départements ont voté contre la nomination du nouveau président du directoire de la Société du Grand Paris, signifiant ainsi leur désapprobation quant au fait qu’ils n’aient pas été associés à la sélection de ce nouveau président.


A l’heure où les réflexions sur une réforme territoriale de l’Ile-de-France se prolongent, les Départements franciliens estiment qu’il est indispensable de renforcer la solidarité territoriale et de soutenir les investissements utiles à l’amélioration du cadre de vie. Au lieu de réinventer l’eau chaude, il est temps de renforcer un outil efficace, très rapidement opérationnel, pour agir concrètement sur le terrain : la péréquation interdépartementale.

De la parole aux actes, les Départements dévoileront leurs réflexions communes sur un pacte interdépartemental de solidarité inédit en France le mercredi 11 avril, 11h30, au salon de l’AMIF.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/societe-grand-paris-elus-demandent-audit-independant/feed/ 0 38735413955_4e48f6324a_z full 38735413955_4e48f6324a_z 120-120 38735413955_4e48f6324a_z 550-300 38735413955_4e48f6324a_z 240-158
Les Présidents des Départements franciliens réunis à Versailles : « Nous ne désarmons pas » https://www.yvelines-infos.fr/presidents-departements-franciliens-reunis-a-versailles-ne-desarmons/ https://www.yvelines-infos.fr/presidents-departements-franciliens-reunis-a-versailles-ne-desarmons/#respond Fri, 06 Apr 2018 13:25:30 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=349009 Pierre BEDIER, Président du Conseil départemental des Yvelines, a reçu, le 4 avril à Versailles, ses homologues des Départements franciliens. Ensemble, ils ont réaffirmé leur opposition à la suppression des Départements avant de se rendre à l’Institut VEDECOM, campus de recherche et d’innovation dédié à la mobilité individuelle.

Marie-Christine CAVECCHI (Val-d’Oise), Patrick DEVEDJIAN (Hauts-de-Seine), François DUROVRAY (Essonne), Jean-Louis THIERIOT (Seine-Saint-Denis) et Stéphane TROUSSEL (Seine-Saint-Denis) se sont retrouvés autour de Pierre Bédier le 4 avril, au Conseil départemental des Yvelines. Le président du Val-de-Marne, Christian FAVIER, était représenté par Mme Jeannick LE LAGADEC.

C’est bien la preuve que les collectivités locales peuvent coopérer librement dans l’intérêt des citoyens

A cette occasion, les élus ont rappelé leur hostilité à la disparition des Départements, envisagée par le gouvernement. Ils ont aussi dénoncé les retards du Grand Paris Express, ce métro automatique qu’ils jugent indispensable au développement de leurs territoires. Ils ont enfin étudié l’avenir d’Aéroports de Paris. Pierre Bédier s’est félicité de cette coopération étroite entre les Départements : « Droite et gauche confondues, nous avons pris l’habitude de travailler ensemble sur des dossiers essentiels pour nos Départements, au-delà de nos différences. C’est bien la preuve que les collectivités locales peuvent coopérer librement dans l’intérêt des citoyens : nous sommes majeurs, et nous n’entendons pas que l’Etat nous dicte notre organisation sans nous consulter. »

Les Présidents des Départements sont ensuite allés visiter ensemble l’institut VEDECOM, dans le quartier de Versailles Satory. Cette visite s’inscrivait dans le « tour d’horizon des projets structurants des Départements », organisé successivement sur chacun des territoires franciliens.

A la fois campus de recherche et d’innovation, pôle de formation et centre de soutien au développement des PME, VEDECOM est un institut français de recherche partenariale publique-privée dédié à la mobilité individuelle décarbonée et durable. Il cherche à développer une mobilité durable, sûre et fluide par l’introduction de véhicules automatisés, avec ou sans chauffeur. Pierre Bédier en a profité pour rappeler que l’histoire des Yvelines est intimement liée à celle des mobilités. La filière automobile y représente 45 000 salariés et plus de 150 entreprises. Premier de France en matière de dépôts de brevets automobiles, le département nourrit l’ambition de devenir une terre d’innovation de référence au niveau mondial.

vedecomLe Département investit massivement pour soutenir l’innovation et l’attractivité du territoire. A VEDECOM (qui emploiera à terme plus de 250 chercheurs), il versera 20 M€ sur dix ans en dépenses de fonctionnement pour aider au développement de projets de R&D. A cette somme s’ajoutent 17 M€ en investissement pour la construction d’un Mobilab, qui accueillera notamment le siège de VEDECOM, mais aussi l’IFSTTAR, Transdev et d’autres entreprises dans le but de constituer, sur 6 500 m2, un cluster des mobilités innovantes unique en France.

Et Pierre Bédier de rappeler : « En théorie, le Département n’a pas la compétence économie. Mais avec VEDECOM, nous sommes dans notre mission d’intérêt général. Si nous voulons pouvoir faire de la dépense sociale, il faut pouvoir créer de la richesse économique sur notre territoire. »

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/presidents-departements-franciliens-reunis-a-versailles-ne-desarmons/feed/ 0 Les présidents des départements franciliens à Vedecom full Les présidents des départements franciliens à Vedecom 120-120 Les présidents des départements franciliens à Vedecom 550-300 Les présidents des départements franciliens à Vedecom 240-158