<![CDATA[Personnes âgées – Yvelines Infos]]> https://www.yvelines-infos.fr Fri, 21 Sep 2018 12:11:13 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.6.12 Le service PAM a besoin de votre avis ! https://www.yvelines-infos.fr/service-pam-a-besoin-de-avis/ https://www.yvelines-infos.fr/service-pam-a-besoin-de-avis/#respond Tue, 07 Aug 2018 13:39:47 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=352153 Île-de-France mobilités a besoin de vous ! Une enquête est lancée pour connaître la manière dont les usagers utilisent les sites internet PAM (Pour Aider à la Mobilité) et de ce fait, les améliorer. PAM78 est concerné et ce sont vos témoignages qui aideront à l’amélioration de ce service. Vous trouverez à la fin de cet article un lien vers le formulaire de cette enquête.

© PAM78

© PAM78

PAM78 est un service de transport public collectif à la demande, de porte à porte, destiné aux personnes à mobilité réduite domiciliées de manière permanente dans le département des Yvelines. Que ce soit pour des trajets réguliers (travail, centre d’accueil de jour…) ou occasionnels (loisirs, sorties…), le PAM78 peut vous transporter grâce à des véhicules adaptés, partout dans le département et dans la Région Île-de-France. Chaque trajet doit avoir son origine ou sa destination dans le département des Yvelines et dit être supérieur à 500 mètres.

En dehors du 1er mai, PAM78 fonctionne tous les jours de l’année de 6h à minuit.

Pour réserver un transport, trois moyens sont à votre disposition :

Par téléphone au 09.78.04.78.78 tous les jours de 7h à 20h sauf le dimanche et les jours fériés

Le service PAM a besoin de votre avis !
Par mail : pam78@transdev.com
En renseignant le plus précisément possible votre demande de transport:
1. La date de votre transport
2. L’heure de prise en charge ou de dépose souhaitée
3. Les adresses précises de la prise en charge et de la dépose
4. Les informations utiles (ex:code du portail d’entrée d’une résidence ou d’un centre)
5. La présence ou non d’un accompagnateur

Sur le site Internet de Pam78 en vous connectant via votre espace personnel.

Les tarifs varient en fonction de la distance de la course que vous effectuerez. Un trajet signifie un aller, il faudra payer deux trajets pour un aller-retour.

Si vous souhaitez des renseignements plus précis et selon votre situation, rendez-vous sur le site PAM78 où toutes les informations sont regroupées. Vous pouvez également retrouver plusieurs formulaires ainsi que le règlement de ce service sur le site d’Yvelines.fr

Vous utilisez déjà PAM78 ? Bonne nouvelle, le site va faire peau neuve, mais avant cela vos remarques sont nécessaires pour que les changements soient constructifs et utiles. Vous pouvez donc remplir ce formulaire en ligne pour renseigner la manière dont vous utilisez les sites internet actuels PAM.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/service-pam-a-besoin-de-avis/feed/ 0 L'accompagnement opt1 full L'accompagnement opt1 120-120 L'accompagnement opt1 550-300 L'accompagnement opt1 240-158
YES : les étudiants s’investissent https://www.yvelines-infos.fr/yes-etudiants-sinvestissent/ https://www.yvelines-infos.fr/yes-etudiants-sinvestissent/#respond Thu, 02 Aug 2018 18:56:58 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=352076 Jeudi 2 août 2018, les étudiants du dispositif YES, mis en place par le Département, avaient rendez-vous à Guyancourt pour la traditionnelle journée de formation en présence de professionnels de la santé.

YES : les étudiants s'investissent © CD78/N.DUPREY

YES : les étudiants s’investissent © CD78/N.DUPREY

C’est suite à l’écrasante canicule de 2003 que le Département des Yvelines a mis en place YES : Yvelines Étudiants Seniors, en 2004. Le principe est simple : lutter contre l’isolement des personnes âgées.
Jeudi 2 août, une trentaine d’étudiants yvelinois sont regroupés pour écouter les recommandations avant leurs premières visites. Jeunes femmes et hommes semblent enthousiastes mais tout de même un peu anxieux face à ce nouveau rôle qui leur est proposé pour le mois à venir.

Adèle, participante du dispositif YES © CD78/N.DUPREY

Adèle, participante du dispositif YES © CD78/N.DUPREY

Ils ont entre 19 et 24 ans et viennent tous d’horizons différents. Si certains sont étudiants pour devenir infirmier ou kinésithérapeute par exemple, d’autres étudient l’histoire de l’art, la mode ou encore les langues. Mais ces jeunes adultes ont tous un point commun : ils souhaitent consacrer un mois de leurs vacances à lutter contre l’isolement des personnes âgées. Adèle, 22 ans et étudiante pour obtenir un diplôme d’État d’assistante service social, s’est inscrite au dispositif YES pour la première fois cette année. Elle souhaite donner de son temps et partager de bons moments avec des personnes qui en ressentent le besoin. Elle déclare à ce propos :

C’est après avoir fait un stage à l’hôpital en psychiatrie pour adultes que ma directrice m’a parlé du dispositif YES et je me suis inscrite en juin.

Sa candidature a donc été retenue et Adèle va sillonner le département avec ses camarades durant tout le mois d’août pour ces « visites de convivialité ».

Romain s'engage pour les personnes âgées © CD78/N.DUPREY

Romain s’engage pour les personnes âgées © CD78/N.DUPREY

Cette journée de formation permet aux étudiants d’apprendre les bons gestes mais surtout de définir leur place dans ce dispositif : ils ne sont pas auxiliaires de vie mais doivent agir en professionnels. Ils rendent des visites aux personnes âgées, ils font la conversation, ils jouent, se promènent, se rendent à des rendez-vous de confort et leur tiennent compagnie. Romain, 23 ans est étudiant kinésithérapeute, s’il a déjà passé du temps avec des personnes âgées, le dispositif YES est encore différent car il faut se familiariser avec les personnes et apprendre à se connaître. Il s’est inscrit au dispositif proposé par le Département car il cherchait un job d’été tout en voulant favoriser l’échange. De par ses études, Romain a déjà eu des contacts avec le milieu gériatrique via des stages en clinique où les patients ont souvent plus de 60 ans. Le jeune étudiant est motivé et souhaite participer à cette lutte contre l’isolement, notamment en période de vacances où les villes se vident et les températures augmentent. Romain explique son choix :

Ce n’est pas grand chose, je vais rendre visite à 4 personnes âgées chaque jour. C’est une heure de visite, de discussion, mais ça leur fait tellement de bien, c’est déjà beaucoup.

C’est une amie de Romain qui lui a parlé de YES, auquel elle avait participé l’année passée ainsi qu’en juillet 2018. Le dispositif peut accueillir un même étudiant trois fois (de manière consécutive ou non), s’il remplit les critères demandés. Il faut également noter que les personnes âgées participants au dispositif se sont inscrites de manière volontaire. D’année en année nous remarquons que certaines personnes, satisfaites de leur expérience passée, renouvellent leur inscription. Ces engagements répétitifs prouvent que le dispositif fonctionne et répond largement aux demandes des personnes concernées.

Etienne Nowak, psychologue à l'AGY © CD78/N.DUPREY

Etienne Nowak, psychologue à l’AGY © CD78/N.DUPREY

Ce jeudi matin, c’est le psychologue de l’AGY (Association Gérontologique des Yvelines), Etienne Nowak qui intervient auprès des étudiants. Habitué du dispositif, il connaît les appréhensions classiques des jeunes et souhaite y répondre de manière efficace dans une ambiance conviviale. Il intervient auprès des étudiants pour leur expliquer leur rôle mais surtout pour leur exposer la psychologie des personnes âgées : ne pas les brusquer ou agir en tant qu’intrus à leur domicile : il faut que tout le monde soit à son aise et respectueux.
Les étudiants sont confrontés à des mises en situation pour les aider à définir leurs missions. Les groupes d’étudiants réfléchissent ensemble aux solutions à apporter aux problèmes posés et chacun peut interagir.

Etienne Nowak, est confiant et a l’habitude que tout se passe bien, il nous explique que :

Cette formation permet d’être rassuré et gommer les craintes si elles existent. Le dispositif est très sécurisé et à tout moment les étudiants peuvent contacter les travailleurs sociaux ou bien les référents dans chaque PAT (Pôle Autonomie Territorial). Tout le monde s’en sort très bien.

Pour Anna, 22 ans et étudiante en école de commerce ainsi qu’en droit, c’est également une première fois. La jeune femme est très sensibilisée au handicap dans son entourage proche, c’est donc tout naturellement qu’elle porte un réel intérêt à s’occuper de personnes ayant parfois peu d’autonomie.

C’est dans une pharmacie, via une affiche, que j’ai pris connaissance du dispositif YES. Je cherchais un job d’été rémunéré, mais je voulais aussi qu’il ait du sens. Je souhaite passer d’agréables moments avec les personnes auxquelles je rendrais visite.

Dès le 1er août, les étudiants ont pris contact avec les personnes âgées par téléphone pour se présenter. Anna n’est pas étonnée d’entendre que plusieurs seniors souffrent de la canicule et elle rappelle qu’elle est aussi présente pour faciliter les bons gestes : se mouiller, s’hydrater, prendre des nouvelles et alerter au moindre problème.

Anna participe pour la première fois au dispositif © CD78/N.DUPREY

Anna © CD78/N.DUPREY

Vendredi 3 août, auront lieu les premières visites. Romain précise qu’elles se feront en binôme avec d’autres étudiants, connaisseurs du dispositif. Un moyen rassurant d’entamer la relation avec des personnes qu’ils verront fréquemment pendant tout un mois.

Dans l’après-midi, la formation est sous forme de témoignage, notamment avec l’association des Petits Frères des Pauvres. La journée se termine avec l’intervention du docteur Laurence Bodenan qui donnera aux étudiants leurs clefs et les bons gestes pour que ce mois de visites se déroule sereinement. Les jeunes étudiants sont également présents pour signaler le moindre problème qu’une personne peut rencontrer, qu’il soit médical ou social. Plusieurs fois durant cette journée, un numéro sera rappelé : le 39 77, le numéro national d’alerte maltraitance.

YES a déjà largement fait ses preuves et le nombre de candidatures augmente chaque année : les jeunes étudiants yvelinois sont soucieux de leurs aînés. Alors qu’ils auraient pu se diriger vers d’autres emplois saisonniers, nous notons que dans cette salle de formation : aucun étudiant n’est là par hasard.

Camille, une étudiante qui a participé au dispositif de juillet 2018 témoigne :

Témoignage

Vidéo : Des étudiants pour rompre l’isolement des personnes âgées

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/yes-etudiants-sinvestissent/feed/ 0 YES : les jeunes s'engagent full YES : les jeunes s'engagent 120-120 YES : les jeunes s'engagent 550-300 YES : les jeunes s'engagent 240-158
Vieillir chez soi, ô vieillesse adoucie… https://www.yvelines-infos.fr/vieillir-chez-soi-o-vieillesse-adoucie/ https://www.yvelines-infos.fr/vieillir-chez-soi-o-vieillesse-adoucie/#respond Tue, 17 Jul 2018 08:00:47 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=351787 Vieillir à la maison est le vœu de la majorité des personnes âgées. Pour favoriser leur maintien à domicile, le Département des Yvelines offre une palette d’actions et de solutions.

Le service de portage des repas à domicile fait partie des solutions proposées par le Département aux aînés isolés.

Le service de portage des repas à domicile fait partie des solutions proposées par le Département aux aînés isolés. © iStock.

 

« Quitter mon appartement pour aller dans une maison de retraite, c’est ma plus grande angoisse », soupire Geneviève.

Pour cette Mauloise de 82 ans, la question ne se pose pas, elle a pu faire réaménager son intérieur : salle de bain avec douche à l’italienne à la place de l’ancienne baignoire, rampes dans sa chambre et couloir…
De son côté, Louis, un veuf de 79 ans, se sent un peu moins seul depuis qu’une aide à domicile passe tous les jours. Abibatou lui prépare le déjeuner, apporte les courses, et fait le ménage trois fois par semaine. « Mes enfants vivent loin, Abi est comme ma fille. On rigole beaucoup. Quand elle ne vient pas, je me sens perdu ».
Geneviève et Louis perçoivent une allocation personnalisée d’autonomie (Voir ci-dessous) versée par le Conseil départemental. Son montant est fixé selon le niveau de leur retraite et leur situation de dépendance.

12 000 Yvelinois abonnés à la téléassistance

Transports à la demande pour aider à la mobilité, adaptation du logement, prise en charge et portage des repas, aide-ménagère, téléassistance…les solutions proposées par le Conseil départemental aux aînés ne manquent pas. Actuellement, 12 000 personnes âgées bénéficient du service de téléassistance (dont 300 en situation de handicap), très apprécié par les familles qui se sentent rassurées. Ce dispositif a été créé en 1994 par le Département. Son fonctionnement est simple : en cas de problème (chute, malaise…), la personne âgée déclenche un appel vers une centrale en appuyant sur une télécommande portée en médaillon ou bracelet. Quand le centre reçoit l’appel, il contacte la personne. Sans réponse de celle-ci, une intervention à domicile est déclenchée.

13 400 bénéficiaires de L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA)

C’est la première des aides dont bénéficient les seniors : 7 245 ont l’APA à domicile, 6 137 en établissement. Financée par le Département, elle permet de mettre en place un plan d’aide adapté aux besoins des personnes âgées de plus de 60 ans, en perte d’autonomie. L’APA permet ainsi de financer en partie, la rémunération des prestataires (aide-ménagère, portage à domicile…), l’acquisition des outils de téléassistance ou encore l’adaptation du logement.
Toute personne âgée peut en faire la demande auprès des Pôles autonomie territoriaux. Un travailleur de l’équipe médico-sociale se rendra au domicile pour évaluer la situation.

 

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/vieillir-chez-soi-o-vieillesse-adoucie/feed/ 0 women-3394510_960_720 full women-3394510_960_720 120-120 women-3394510_960_720 550-300 women-3394510_960_720 240-158
Vivre ensemble : solidarité intergénérationnelle https://www.yvelines-infos.fr/vivre-ensemble-solidarite-intergenerationnelle/ https://www.yvelines-infos.fr/vivre-ensemble-solidarite-intergenerationnelle/#respond Wed, 04 Jul 2018 09:15:03 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=351605 Alors que le dispositif YES, mis en place par le Département des Yvelines en 2004, reprend du service cet été, le Département s’investit également dans l’entraide via ses établissements intergénérationnels. 

Vivre ensemble : solidarité intergénérationnelle -Photo d'archive 2017 © CD78/N.DUPREY

Vivre ensemble : solidarité intergénérationnelle -Photo d’archive 2017 © CD78/N.DUPREY

À une époque où les personnes âgées souffrent de plus en plus de la solitude et où les familles cherchent à s’installer dans un logement abordable, les établissements intergénérationnels semblent être la solution idéale. Depuis 2015, ces établissements fleurissent dans les Yvelines. La société évolue et le nombre de seniors ne cesse d’augmenter. Entre les EHPAD et les maisons de retraite, les établissements intergénérationnels proposent une qualité de vie différente, fondée sur la solidarité et la lutte contre l’isolement.
Ces ensembles de logements sont conçus pour accueillir différentes générations dans les meilleures conditions possibles. Pour les familles, un nombre de chambres suffisant, pour les personnes âgées, des pièces adaptées avec des barres au niveau des douches et toilettes, des meubles faciles d’accès ou même des volets électriques : rien n’est laissé au hasard, tout est fait pour rendre la vie pratique et agréable.
Les habitants ne vivent pas sous le même toit, mais partagent la même résidence. Des salons et jardins favorisent la rencontre mais aussi l’entraide entre les résidents. Dans ces pièces communes, il est également possible d’accueillir des coiffeurs, kinésithérapeutes ou des ateliers et en faire profiter le plus grand nombre. Comme c’est le cas à la maison intergénérationnelle de Morainvilliers, première dans les Yvelines et qui accueille aujourd’hui des habitants de tous les âges et de tous les milieux. Ces logements ont une vocation sociale et les loyers vont en moyenne de 350 € à 600 € par mois selon la surface. Les aides sociales peuvent également se combiner, notamment avec l’APA, allocation personnalisée d’autonomie, ou les aides au logement.
À Jouy-en-Josas, c’est un membre de l’association « Habitat & Humanisme » qui est chargé de gérer la maison avec une équipe de bénévoles. C’est cet accompagnement collectif qui fait également l’âme de ces établissements, où personne n’est livré à lui-même et où chacun veille sur l’autre.
Ces établissements intergénérationnels font partie des projets innovants mis en place par Yvelines Résidences et soutenus par le Département.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/vivre-ensemble-solidarite-intergenerationnelle/feed/ 0 Vivre ensemble : solidarité intergénérationnelle full Vivre ensemble : solidarité intergénérationnelle 120-120 Vivre ensemble : solidarité intergénérationnelle 550-300 Vivre ensemble : solidarité intergénérationnelle 240-158
YES : l’entraide intergénérationnelle https://www.yvelines-infos.fr/yes-lentraide-intergenerationnelle/ https://www.yvelines-infos.fr/yes-lentraide-intergenerationnelle/#respond Tue, 03 Jul 2018 12:50:17 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=351599 Comme chaque année depuis l’été 2004, le Conseil départemental recrute près de 170 étudiants pour le dispositif YES : Yvelines Étudiants Seniors. Les étudiants rendent visite aux personnes âgées isolées durant les mois de juillet et août. 

Ce dispositif est possible grâce à une collaboration entre le Conseil départemental et les Centres Communaux d’Action Sociale. Le Département a à coeur les relations intergénérationnelles, comme en atteste son engagement au niveau des établissements intergénérationelles. 

Les étudiants ont été recrutés et leur formation débute ce mardi 3 juillet pour les bénévoles de juillet et le 2 août pour ceux d’août. Ces formations durent une journée et les étudiants sont informés sur l’attitude et le savoir-être face aux personnes âgées, les signes d’alerte et situations à risques, la manipulation du matériel, la mise en condition…

Les visites commencent cette semaine. En moyenne, les seniors reçoivent une visite par semaine alors que les étudiants en font 5 à 6 par jour. Le rôle des étudiants est très apprécié par les personnes âgées, les activités sont variées : sortir se promener, faire des courses, discuter, échanger : chacun en tire une satisfaction et ce service est entièrement gratuit.

Depuis quatorze ans, le Département est heureux de participer à ces mises en relation chaque été, pour que les personnes âgées ne sombrent pas dans l’isolement.

Le dispositif  YES mis en avant dans l’émission « La vie devant soi » d’Europe 1 

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/yes-lentraide-intergenerationnelle/feed/ 0 YES : l'entraide intergénérationnelle full YES : l'entraide intergénérationnelle 120-120 YES : l'entraide intergénérationnelle 550-300 YES : l'entraide intergénérationnelle 240-158
Journée d’étude dédiée à la prévention de la perte d’autonomie https://www.yvelines-infos.fr/journee-detude-dediee-a-prevention-de-perte-dautonomie/ https://www.yvelines-infos.fr/journee-detude-dediee-a-prevention-de-perte-dautonomie/#respond Thu, 07 Jun 2018 14:20:16 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350931 Sous le haut-patronage de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des Yvelines, une journée d’étude a réuni le 7 juin 2018, à l’Hôpital La Porte Verte, des professionnels du monde médical, social, médico-social et de l’ESS (économie sociale et solidaire). Son objectif : redéfinir la prévention de la perte d’autonomie, présenter les principales avancées et projets phares.

Journée d’étude dédiée à la prévention de la perte d’autonomie © Pixabay

Journée d’étude dédiée à la prévention de la perte d’autonomie © Pixabay

Face aux défis du vieillissement démographique, de plus en plus de solutions et partenariats innovants voient le jour pour accompagner au mieux le changement de notre société. La journée d’étude qui s’est tenue le 7 juin en présence de Marie-Hélène Aubert, Vice-présidente du Conseil départemental des Yvelines déléguée à l’Autonomie et Présidente de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des Yvelines, a été l’occasion de présenter la stratégie de la Conférence des financeurs des Yvelines et d’aborder les dernières actualités liées à la perte d’autonomie. Promotion du bien vieillir, actions de prévention et de dépistage des premiers signes de la perte d’autonomie, aménagement de son environnement et prise en charge des pathologies liées au vieillissement étaient au programme.

Cette journée a notamment permis de rappeler le rôle essentiel de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des Yvelines, instance départementale installée en 2016, composée des principaux organismes et institutions œuvrant pour le bien vieillir (Département des Yvelines, ARS Ile-de-France, CNAV Ile-de-France, MSA, RSI, CPAM, Mutualité française Ile-de-France, AGIRC-ARRCO, ANAH,). Son rôle est d’établir un diagnostic des besoins des personnes âgées de 60 ans et plus sur son territoire, de recenser les initiatives locales et de définir une stratégie commune de financement des actions individuelles et collectives de prévention et de soutien aux proches aidants. Chaque année, une enveloppe lui est allouée pour développer des actions en prévention primaire, secondaire et tertiaire.

En complémentarité de l’action des membres, cette enveloppe confiée à la Conférence des financeurs de la perte d’autonomie des Yvelines a permis de soutenir 246 projets pour un total de 1,6 M € en 2017.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/journee-detude-dediee-a-prevention-de-perte-dautonomie/feed/ 0 Journée d’étude dédiée à la prévention de la perte d’autonomie full Journée d’étude dédiée à la prévention de la perte d’autonomie 120-120 Journée d’étude dédiée à la prévention de la perte d’autonomie 550-300 Journée d’étude dédiée à la prévention de la perte d’autonomie 240-158
Services à la personne : un créneau pour palier au chômage ? https://www.yvelines-infos.fr/services-a-personne-creneau-palier-chomage/ https://www.yvelines-infos.fr/services-a-personne-creneau-palier-chomage/#respond Wed, 16 May 2018 14:52:07 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350189 Lors de l’entretien des Yvelinois avec Pierre Bédier, Marie-Marguerite Taylor, retraitée, et Damien Guibout, maire de Davron, ont interpellé le Président des Yvelines sur la nécessité d’embaucher du personnel aidant. Une proposition de Madame Taylor a attiré l’attention des intervenants…

Marie-Marguerite Taylor lors du face à face entre Pierre Bédier et les Yvelinois

Marie-Marguerite Taylor lors du face à face entre Pierre Bédier et les Yvelinois

Marie-Marguerite Taylor : Par rapport au RSA justement, on se plaint beaucoup du manque de personnel dans les Ehpad. Est-ce que des gens sans emploi pourraient venir aider et apprendre un nouveau métier ?

Pierre Bédier : C’est une excellente idée. Nous pourrions proposer d’ajouter aux équipes médico-sociales en place du personnel en plus, à l’instar de ce que nous avons fait dans les collèges et qui marche aujourd’hui. Merci de votre réflexion. C’est l’exemple même du partage d’expérience que j’attendais de ce genre de réunion.

« À plusieurs, on réfléchit mieux que seul ».

M.-M. T. : C’est un créneau à prendre qui pourrait s’avérer gagnant pour tout le monde et pourrait peut-être contribuer à faire baisser le chômage…

P. B. : Et les Yvelines en ont bien besoin. Car, même si le taux de chômage reste l’un des plus faibles d’Île-de-France (7,8 %), il augmente trop vite.

Damien Guibout, maire de Davron, interpelle Pierre Bédier sur le chômage dans les Yvelines et sur les moyens d'y palier © CD778 / N.Duprey

Damien Guibout, maire de Davron, interpelle Pierre Bédier sur le chômage dans les Yvelines et sur les moyens d’y palier © CD778 / N.Duprey

Damien Guibout : Comment l’expliquez-vous ?

P. B. : La désindustrialisation ! Les Yvelines sont le dernier département industriel d’Île-de-France. Un secteur encore fort grâce à deux gros constructeurs automobiles, PSA et Renault, mais qui a laissé sur le carreau un grand nombre d’ouvriers et fait de la Vallée de la Seine un territoire sur lequel il faut être très vigilant : la moitié des 20 000 bénéficiaires du RSA des Yvelines, y réside.

M.-M. T. : Pourquoi avoir augmenté autant l’impôt départemental ? Les personnes âgées, qui ont des petites pensions, et tous les Yvelinois qui paient plein pot, commencent à en avoir assez…

P. B. : Le budget des Yvelines, grosso modo, c’est un milliard d’euros de fonct ionnement et 400 millions d’investissement. Il y a deux ans, j’ai décidé d’augmenter la taxe foncière, qui est passée de 7,52 % à 12,52 %. Pas parce que cela me faisait plaisir mais parce que, entre dépenses sociales obligatoires en hausse et recettes en baisse, il nous manquait 200 M€. Nous n’avions pas le choix. Si vous avez un budget de 1 000 € et que tout d’un coup, on vous le ramène à 800 €, croyez-moi, vous le sentez passer.

« Je souhaite pouvoir baisser les impôts de deux points d’ici deux ou trois ans »

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/services-a-personne-creneau-palier-chomage/feed/ 0 Pierre Bédier face aux yvelinois full Pierre Bédier face aux yvelinois 120-120 Pierre Bédier face aux yvelinois 550-300 Pierre Bédier face aux yvelinois 240-158
Alzheimer, ouverture de nouvelles structures dans les Yvelines https://www.yvelines-infos.fr/alzheimer-nouvelles-structures-yvelines/ https://www.yvelines-infos.fr/alzheimer-nouvelles-structures-yvelines/#respond Tue, 17 Apr 2018 14:12:16 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=349234 Le Département des Yvelines renforce sa politique de solidarité envers les personnes atteintes d’Alzheimer et leurs aidants. De nouvelles structures d’accueil dédiées notamment s’ouvrent sur notre territoire.

© iStock

© iStock

Quand cette maladie frappe, c’est un vrai bouleversement. Conscient de ce que cela implique tant pour les malades que pour leur entourage, le Département s’est engagé dans une politique de solidarité exemplaire, comme le rappelle Marie-Hélène Aubert Vice-présidente du Conseil départemental, déléguée à l’Autonomie :

« Le Conseil départemental est une locomotive sur ces sujets. Grâce à notre politique d’aide et d’accompagnement, les Yvelines offrent les meilleurs taux d’équipement pour 1000 habitants de toute l’Ile-de-France».

A ce jour, les Yvelines comptent :

  • 9 100 places d’Ehpad et d’unités de soins de longue durée,
  • 96 places d’accueil de jour,
  • 67 places de résidence autonomie habilitées,
  • 2 692 places de résidences autonomie (ex : foyer/logement) non habilitées.

 Centres d’accueil de jour

« Depuis que mon épouse passe deux journées dans un centre d’accueil à Plaisir, je souffle un peu », confie Jocelyn.

Pour accompagner les aidants comme Jocelyn, le Département créé et finance des centres d’accueil de jour. Les malades entourés de professionnels, pratiquent des activités cognitives, culturelles, physiques, psychomotrices, de jardinage… Depuis le 1er janvier 2018, la « Loi d’adaptation de la société au vieillissement » prévoit, dans le cadre de l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) le versement d’environ 500€/an au titre du « droit au répit ». « Ce droit doit permettre aux proches aidants des personnes âgées en perte d’autonomie de se reposer ou de dégager du temps pour eux », précise Marie-Hélène Aubert. Enfin, pour que des aidants puissent avoir quelques jours de répit, les Ehpad disposent de « lits temporaires », pour de courts séjours.

 

Créations d’Ehpad avec unités Alzheimer

Grâce à un appel à projets lancé par le Département et l’Agence régionale de Santé, des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) voient le jour. Par ailleurs, le Département finance la restructuration, l’extension ou la relocalisation d’Ehpad afin qu’ils répondent aux besoins des usagers.

Fin 2017-2018, trois Ehpad ont vu le jour. Dans tous ces établissements, le Département exerce un contrôle financier ainsi qu’un contrôle de la qualité de la prise en charge des résidents.

  • L’Ehpad La Source de Viroflay en bordure de forêt. D’une capacité de 84 lits (dont 4 en hébergement temporaire), il offre un centre d’accueil de jour, plusieurs unités de vie ainsi que 2 unités de soins adaptés pour les personnes atteintes d’Alzheimer.
  • À Montigny-le-Bretonneux, l’Ehpad « Korian – Le Parc » vient d’ouvrir au sein même du château de la Couldre. D’une capacité de 88 lits dont 4 en hébergement temporaire, il offre des unités de vie et des unités protégées Alzheimer.
  • Troisième Ehpad avec unités Alzheimer intégrées  est celui de Léopold Bellan à Montesson. Un centre d’accueil de jour d’une dizaine de places sera adossé à l’établissement principal d’une capacité de 80 lits d’hébergement permanent et 4 lits d’hébergement temporaire.

Pour retrouver tous les établissements près de chez vous, consultez notre article consacré à la prise en charge des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et de leurs aidants.

Marie-Hélène Aubert © CD78 / N.Duprey

Marie-Hélène Aubert © CD78 / N.Duprey

Marie-Hélène Aubert : « Il faut soutenir les projets innovants »

« Concernant les centres d’accueil de jour, le Département est exemplaire. Nous avons déjà créé une dizaine de centres et quatre supplémentaires vont prochainement voir le jour, à Triel-sur-Seine, Montesson, Versailles et Saint-Quentin. Nous souhaitons poursuivre notre engagement aux côtés des malades et des aidants. Avant cet été, nous allons lancer un nouvel appel à candidatures dans le cadre du dispositif Conférence des Financeurs, pour soutenir des projets innovants dans l’aide aux aidants ».

 

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/alzheimer-nouvelles-structures-yvelines/feed/ 0 phlife-aid-002-050_A3 full phlife-aid-002-050_A3 120-120 phlife-aid-002-050_A3 550-300 phlife-aid-002-050_A3 240-158
Versailles : l’ancienne Secrétaire d’État inaugure la maison de retraite https://www.yvelines-infos.fr/versailles-ministre-inaugure-maison-de-retraite/ https://www.yvelines-infos.fr/versailles-ministre-inaugure-maison-de-retraite/#respond Tue, 30 Jan 2018 15:36:03 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=347247 L’EHPAD Lépine a été inauguré en présence de l’ancienne Secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Marie-Anne Montchamp, lundi 29 janvier à Versailles.

EHPAD Lépine - Versailles

Inauguration de l’EHPAD Lépine à Versailles. La plaque a été dévoilée par des résidentes en présence de François de Mazières et de Marie-Hélène Aubert.

Trois jours après la visite de la Ministre de la Santé actuelle, Agnès Buzyn, à Chevreuse pour annoncer un plan d’accompagnement des EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) et de moyens pour les établissements en difficulté, les Yvelines ont reçu l’ancienne Secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités (2010-2012). Marie-Anne Montchamp a participé à l’inauguration de l’EHPAD Lépine lundi 29 janvier 2018 à Versailles. Au cœur du quartier des Chantiers, cet établissement accueille ses résidents depuis décembre 2017 dans un bâtiment entouré d’un stade, d’une crèche et du pôle multimodal de Versailles-Chantiers, la deuxième gare d’Ile-de-France (90 000 voyageurs par jour).

Avec les beaux jours, les espaces verts – dont un jardin thérapeutique – vont être aménagés puis fleurir pour faire du site un espace vivant et intergénérationnel remarquablement bien pensé par les architectes (Ory et associés) du projet. Estimé à 17 M€ (dont 10% de subvention départementale), le projet a été porté une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), une première en France pour un projet social public-privé. Il propose sur un même site l’ensemble des services (maintien à domicile, accueil de jour et hébergement) permettant aux bénéficiaires et à leurs familles de trouver des réponses concrètes ou d’être orientés vers les partenaires les plus adaptés.

Les résidents et le personnel de l’EHPAD Lépine ont donc accueilli la ministre de la Santé pour l’inauguration célébrée, entre autres, par le maire de Versailles, François de Mazières, et la Vice-présidente du Conseil départemental, Marie Hélène Aubert. « C’est un modèle à dupliquer », a déclaré Marie-Anne Montchamp en découvrant le site et l’ensemble des services innovants. L’EHPAD Lépine est piloté par le CCAS de la Ville de Versailles associé à Entreprendre pour Humaniser la Dépendance.

Le maintien à domicile

  • Le Service de soins infirmiers à domicile intervient sur les communes de Versailles, Buc et les Loges-en-Josas pour délivrer des soins d’hygiène et de confort (135 places).
  • L’équipe spécialisée dans l’accompagnement des troubles de la mémoire accompagne à domicile et pour trois mois les personnes atteintes de troubles neurodégénératifs à un stade léger ou modéré afin de réaliser des soins de stimulation et de réhabilitation cognitive. Elle intervient sur 14 communes de Versailles et alentours.

L’accueil de jour (Alzheimer et apparentés)

Au premier semestre 2018, un accueil de jour de 12 places proposera des activités de stimulation et de réhabilitation cognitive.

L’hébergement

112 logements répartis sur 4 étages avec des prestation de soins, de restauration et d’animations proposées aux résidents. 36 résidents sont accueillis depuis octobre 2016. Les 112 résidents sont réunis dans le nouveau bâtiment depuis le 9 décembre 2017.

 

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/versailles-ministre-inaugure-maison-de-retraite/feed/ 0 EHPAD Lépine - Versailles full EHPAD Lépine - Versailles 120-120 EHPAD Lépine - Versailles 550-300 EHPAD Lépine - Versailles 240-158
Aide aux personnes âgées, le Département lance un appel à candidatures https://www.yvelines-infos.fr/aide-aux-personnes-agees-departement-lance-appel-a-candidature/ https://www.yvelines-infos.fr/aide-aux-personnes-agees-departement-lance-appel-a-candidature/#respond Tue, 23 Jan 2018 18:12:58 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=346873 Impulser et accompagner les projets de prévention de la perte d’autonomie chez les personnes âgées, c’est tout l’objectif de la Conférence des financeurs. Cette instance départementale lance un appel à candidature, ouvert jusqu’au 28 février 2018 inclus.

Personne âgée

La Conférence des financeurs est une instance départementale qui a pour mission de recenser les actions déployées en faveur des personnes âgées, d’établir un diagnostic des besoins et de mettre en place un programme de nouvelles actions soutenues financièrement par le Conseil départemental. D’où cet appel à candidature pour subventionner des associations et acteurs impliqués dans l’aide et la prévention de la perte d’autonomie.

Ses Objectifs ?

Améliorer la qualité de vie des personnes âgées en perte d’autonomie et des personnes en situation de handicap et faciliter la mise en œuvre d’actions de proximité portées par des associations à caractère social en faveur de ces personnes.

Le présent appel à projets va ainsi permettre de déployer des actions de prévention de la perte d’autonomie des personnes de plus de 60 ans.

Les bénéficiaires ?

Les associations loi 1901 en faveur des personnes âgées en perte d’autonomie et des personnes handicapées.

Quelles opérations pourront être subventionnées ?

  • La lutte contre l’isolement,
  • Le maintien à domicile,
  • L’autonomie et la socialisation des personnes dans leur vie personnelle et collective,
  • Les loisirs (activités sportives et/ou culturelles), en privilégiant les actions inclusives et accessibles au plus grand nombre,
  • Les actions intergénérationnelles,
  • La formation des bénévoles,
  • L’information, la sensibilisation du grand public à ces problématiques,
  • L’accompagnement des personnes malades ou en fin de vie assuré par des bénévoles en collaboration avec des professionnels de santé,
  • Les actions de soutien aux aidants non professionnels.

Date de dépôt des candidatures ?

Les dossiers devront être déposés jusqu’au 28 février 2018 inclus. Passé ce délai, le portail ne sera plus accessible et les demandes ne seront plus instruites.

Procédure d’instruction : téléchargez le cahier des charges

Formulaire de demande

Contact :
Alice Michel – Chargée de mission Conférence des financeurs
11, avenue du Centre – 78280 Guyancourt
Tél. : 01 39 07 81 95
amichel@yvelines.fr
Fiche contact détaillée

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/aide-aux-personnes-agees-departement-lance-appel-a-candidature/feed/ 0 Personne âgée full Personne âgée 120-120 Personne âgée 550-300 Personne âgée 240-158