<![CDATA[Personnes handicapées – Yvelines Infos]]> https://www.yvelines-infos.fr Tue, 19 Jun 2018 13:43:24 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.6.10 Renault-Flins soutient le judo adapté https://www.yvelines-infos.fr/renault-flins-soutient-judo-adapte/ https://www.yvelines-infos.fr/renault-flins-soutient-judo-adapte/#respond Mon, 11 Jun 2018 08:41:26 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350989 Le directeur de l’usine a remis un chèque de 5 000 € au club de Bréval, vendredi 8 juin 2018.

Renault-Flins et Judo adapté Bréval

Philippe Biman (-60 kg) et Christophe Zanon (-73 kg) tiennent le chèque de 5000 € aux côtés de Philippe Nourtier, éducateur, et Jean-Luc Mabire, le directeur de l’usine Renault de Flins. Photo : Communication – Usine Renault Flins.

« Nous sommes très reconnaissants à l’usine de supporter notre association et de contribuer ainsi à aider des jeunes et des adultes en situation de handicap mental à s’épanouir dans la pratique sportive », a déclaré Louis-Philippe Menant, le Président de l’association Bréval Sport & Loisir, responsable de la section Judo Sport Adapté, vendredi 8 juin 2018 alors que le directeur de l’usine Renault de Flins-Aubergenville, Jean-Luc Mabire, venait de lui remettre un chèque de 5 000 €.

« Le soutien des personnes en situation de handicap correspond parfaitement aux valeurs que défend l’usine de Flins et je suis fier de notre engagement aujourd’hui aux côtés du club de Judo adapté de Bréval. L’esprit de ce sport et de cette section sont parfaitement en lien avec celui que nous souhaitons chaque jour insuffler au sein de notre usine : respect, courage, fierté et entraide, » a expliqué Jean-Luc Mabire.

T-shirts, kimonos, sacs de sport et survêtements vont pouvoir être fournis aux adhérents sportifs en situation de handicap. Et le responsable de l’association de poursuivre :

Le judo est pour nos adhérents une activité très importante qui favorise la santé par la mobilité et le bien-être, le respect, l’intégration sociale par l’interaction avec d’autres personnes et leur valorisation aux yeux des autres, et surtout encourage la joie de vivre, donne et apporte une vision différente. Un bonheur qui se lit dans leurs yeux à chaque instant que nous consacrons à tous ces résidents des Établissements Spécialisés DELOS ».

Cette action fait partie des initiatives menées par l’usine de Flins dans le cadre de sa politique RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise). L’usine est en effet d’ores et déjà partenaire de l’association « les bouchons de l’espoir », qui collecte et revend des bouchons afin de financer du matériel handisport.

L’association de Bréval est affiliée au  comité départemental de Sport Adapté (CDSA78) qui met en place des activités sportives pour développer le sport adapté dans le département des Yvelines.  Sa mission principale, par délégation du Ministère chargé des sports, est de permettre à toute personne handicapée mentale ou psychique, quelles que soient ses capacités, de pratiquer la discipline sportive de son choix dans un environnement favorisant son plaisir, sa performance, sa sécurité et l’exercice de sa citoyenneté.

Renault-Flins et Judo adapté Bréval

Photo : Communication – Usine Renault Flins.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/renault-flins-soutient-judo-adapte/feed/ 0 Renault-Flins et Judo adapté Bréval full Renault-Flins et Judo adapté Bréval 120-120 Renault-Flins et Judo adapté Bréval 550-300 Renault-Flins et Judo adapté Bréval 240-158
Nouveaux foyers de vie à l’Arche d’Aigrefoin https://www.yvelines-infos.fr/nouveaux-foyers-de-vie-a-larche-daigrefoin/ https://www.yvelines-infos.fr/nouveaux-foyers-de-vie-a-larche-daigrefoin/#respond Mon, 28 May 2018 10:31:35 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350460 Début mai, Marie-Hélène Aubert, Vice-présidente du Conseil départemental déléguée à l’Autonomie, a inauguré les nouveaux foyers de vie de l’Arche d’Aigrefoin, subventionnés par le Département. Ils accueillent des travailleurs handicapés mentaux. Un lieu épatant qui abrite un ESAT où l’on peut aussi acheter de bons produits.

Arche d'Aigrefoin- Photo : N.Duprey/CD78

Arche d’Aigrefoin- Photo : N.Duprey/CD78

L’Arche d’Aigrefoin, à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, est une des communautés de l’Arche, mouvement créé par Jean Vanier en 1964 pour accueillir des adultes ayant un handicap mental.

C’est un lieu de vie qui accueille aujourd’hui une soixantaine de personnes avec un handicap dans son ESAT (Etablissement et service d’aide par le travail), dont 43 vivent dans le foyer d’hébergement qui compte 6 unités de vie.

Rénovation et agrandissement subventionnés

L’Arche d’Aigrefoin a été ouverte dans une ancienne ferme fortifiée en lisière de forêt. Le foyer de vie nécessitant des travaux de transformation, le Conseil départemental a accordé une subvention de 315 000€ : deux unités de vie ont été construites et le pavillon « roseaux » a été entièrement rénové.

A l’Arche d’Aigrefoin, vous pouvez assister à des animations, visiter les ateliers et acheter des produits de l’ESAT (fleurs, artisanat, produits maraîchers cultivés sur place).

Informations pratiques

Horaires de la boutique :
mardi au jeudi : 14h-18h
vendredi et samedi : 10h-midi puis 14h-18h (17h30 le vendredi)
Adresse : Chemin rural N°3 (chemin de Chevincourt) – Saint-Rémy-lès-Chevreuse
Mail : accueil@arche-aigrefoin.org 
Tél. : 01 30 52 89 89

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/nouveaux-foyers-de-vie-a-larche-daigrefoin/feed/ 0 aigrefoin full aigrefoin 120-120 aigrefoin 550-300 aigrefoin 240-158
Handicap psychique : le projet d’établissement interdépartemental lancé https://www.yvelines-infos.fr/handicap-psychique-projet-detablissement-interdepartemental-lance/ https://www.yvelines-infos.fr/handicap-psychique-projet-detablissement-interdepartemental-lance/#respond Fri, 30 Mar 2018 09:07:58 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=348715 Annoncée en janvier 2016 par Pierre Bédier et Patrick Devedjian, la création d’une plateforme d’hébergement et de services Yvelines-Hauts-de-Seine dédiée au handicap psychique et aux troubles du spectre de l’autisme est sur les rails. Son ouverture est prévue à horizon 2020.

Olympiades Vivre Ensemble Versailles

Les Olympiades du Vivre Ensemble à Versailles. Photo : CD78/N.Duprey.

Le Conseil départemental a voté, pour un montant de 2,8 M€, l’acquisition et l’aménagement de bâtiments modulaires d’enseignement médical sur le site de Becheville du Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan-Les Mureaux.

Le Conseil départemental des Hauts-de-Seine est appelé à contribuer financièrement pour moitié puisqu’à terme, y sera implantée une plateforme interdépartementale 78-92 d’hébergement et de services pour adultes avec troubles du spectre autistique et/ou avec handicap psychique.

L’ouverture de la structure, prévue à horizon 2020, devrait permettre de répondre, dans une logique de mutualisation, au manque de places notoire entre l’offre médico-sociale et les besoins laissant les personnes en situation de handicap sans solution d’accompagnement.

Cette structure interdépartementale sera dotée d’une capacité de 158 lits comprenant :

  • 50 places de Foyer d’Accueil Médicalisé dédiées aux personnes en situation de handicap psychique,
  • 66 places de Foyer d’Accueil Médicalisé dédiées aux personnes présentant des troubles du spectre autistique, dont 4 places d’unité renforcée de transition,
  • 42 places de Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés pour personnes présentant des troubles du spectre autistique, réparties sur quatre antennes (deux dans les Yvelines et deux dans les Hauts-de-Seine),

Auxquels s’ajoutent la création de deux pôles de compétences et de prestations externalisées, un dans chaque département.

Le coût, à terme, du projet est estimé à 30 M€, dont la moitié à la charge du Département.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/handicap-psychique-projet-detablissement-interdepartemental-lance/feed/ 0 Olympiades Vivre Ensemble Versailles full Olympiades Vivre Ensemble Versailles 120-120 Olympiades Vivre Ensemble Versailles 550-300 Olympiades Vivre Ensemble Versailles 240-158
Amandine Mazzoni, cavalière handisport à cheval sur ses rêves https://www.yvelines-infos.fr/amandine-mazzoni-cavaliere-handisport-a-cheval-reves/ https://www.yvelines-infos.fr/amandine-mazzoni-cavaliere-handisport-a-cheval-reves/#respond Wed, 10 Jan 2018 14:07:25 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=346566 Atteinte d’une maladie neurodégénérative rare, Amandine Mazzoni rêve de participer aux Jeux paralympiques de Tokyo, en 2020, et ceux de Paris en 2024.
Amandine Mazzoni rêve des jeux paralympiques

Juchée sur sa trottinette électrique devant le box de Don Diego, Amandine Mazzoni plaisante avec Lucie Herse, sa « coach » de la Ferme de Corbet, aux Bréviaires. Deux à trois par semaine, les deux jeunes femmes se retrouvent pour des séances d’entraînement au dressage d’une demi-heure.

Je me fatigue si je monte plus longtemps et on préfère privilégier la qualité, »

explique Amandine Mazzoni, 18 ans, étudiante en première année de sociologie à l’Université de Versailles-Saint-Quentin.

Amandine Mazzoni

Depuis sa première rencontre avec un poney, à Saint-Quentin-en-Yvelines, Amandine Mazzoni nourrit une passion indéfectible pour l’équitation.

Sa passion pour l’équitation, révélée dès l’âge de 4 ans, aurait pu être contrariée à l’adolescence avec l’apparition des premiers symptômes de l’ataxie de Friedreich, la même maladie diagnostiquée chez son jeune frère (16 ans) quelques mois auparavant.

Elle nous a dit : la maladie va me prendre beaucoup, mais je n’abandonnerai pas le cheval, »

se souvient Hélène Braillard, la mère d’Amandine, qui a aussi une fille de 21 ans et un fils de 9 ans.

Malgré les déséquilibres engendrés par cette maladie qui touche ses nerfs – « C’est comme une télévision sans télécommande. Tout est là mais je ne contrôle plus mes jambes, et plus lentement mes doigts, » – Amandine est déterminée. Elle rencontre Annick Dauban, une formatrice réputée en dressage qui l’oriente vers Lucie. Les cours avec les valides, où elle était de plus en plus mise de côté, sont finis.

Don Diego confié par Alex Lutz

don diego mazzoni

Don Diego et Amandine Mazzoni en compétition.

Amandine découvre Pomme, la jument de Lucie et l’aventure commence. « On a appris ensemble, car je ne connaissais pas le handisport, et on est devenu copines, » raconte la coach qui voit désormais son élève évoluer sur Don Diego, un bel hongre confié par le comédien Alex Lutz, un autre passionné de cheval.

Je l’ai rencontré grâce à des amis et je lui ai parlé de l’association que j’ai fondée, handi cap à cheval, confie Amandine. Il m’a demandé pendant des semaines d’aller essayer des chevaux et je ne comprenais pas pourquoi. Je sais qu’un cheval coûte très cher alors j ’étais embarrassée. Mais Lucie était dans la confidence et j’ai fini par essayer Don Diego. Alex Lutz l’a acheté spécialement pour me le confier. »

La jument Pomme, plutôt spécialisée dans le concours complet, mais qui lui a tout de même permis de décrocher deux titres nationaux, sert une autre cavalière handisport débutante. Et le couple Amandine – Don Diego est désormais lancé dans une série de compétitions internationales paralympiques à travers toute l’Europe, avec les Jeux équestres Mondiaux (septembre 2018 aux USA) dans la ligne de mire la plus courte. Et Tokyo 2020 ou même Paris 2024 en perspective plus lointaine.

5 dates
  • 18 mai 1999 – Naissance à Lima (Pérou).
  • 2003 – Première séance d’équitation, sur un poney à l’Île de Loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines
  • 2014 – L’ataxie de Friedreich lui est diagnostiquée, une maladie neurodégénérative rare.
  • 2015 – Premier titre de championne de France handisport à Saint-Lô (Manche).
  • 2017 – Premier stage avec l’équipe de France de paradressage.
]]>
https://www.yvelines-infos.fr/amandine-mazzoni-cavaliere-handisport-a-cheval-reves/feed/ 0 Amandine Mazzoni full Amandine Mazzoni 120-120 Amandine Mazzoni 550-300 Amandine Mazzoni 240-158
Handi Val de Seine inaugure sa plateforme de services https://www.yvelines-infos.fr/handi-val-de-seine-inaugure-plateforme-de-services/ https://www.yvelines-infos.fr/handi-val-de-seine-inaugure-plateforme-de-services/#respond Wed, 13 Dec 2017 14:02:28 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=346190 Le 13 décembre, l’association Handi Val de Seine a inauguré à Epône, sa plateforme de services, en présence de Marie-Hélène Aubert, vice-présidente du Conseil départemental déléguée à l’autonomie. Son objectif ? Réunir trois services en un seul lieu pour améliorer l’accueil et l’accompagnement des usagers.

De G à Dte : H.François-Dainville, Pdt de Handi Val de Seine, M.H Aubert, Vive-présidente du Conseil départemental déléguée à l'autonomie et Guy Muller, Maire d'Epône. Crédit/N.Duprey-CD78

De G à Dte : H.François-Dainville, Pdt de Handi Val de Seine, M.H Aubert, Vive-présidente du Conseil départemental déléguée à l’autonomie et Guy Muller, Maire d’Epône. Crédit/N.Duprey-CD78

La plateforme que nous inaugurons aujourd’hui est la concrétisation de la volonté de Handi Val de Seine d’accompagner les personnes vers l’autonomie, un chemin souvent marqué d’embuches pour celui qui est atteint d’un handicap, déclare Vittoria Jung, directrice de la plateforme d’Epône et de la résidence accueil de Follainville-Dennemont.

En présence de Marie-Hélène Aubert, vice-présidente du Conseil départemental déléguée à l’autonomie, de Guy Muller, conseiller départemental et Maire d’Epône et du président d’Handi Val de Seine, Hubert François-Dainville, la plateforme a levé le voile sur sa nouvelle organisation.

Trois services en un seul lieu
Sont désormais réunis avenue de la Mauldre à Epône :
Le SAVS (service d’accompagnement à la vie sociale, avec 80 places) : il permet à la personne accompagnée de vivre en milieu ordinaire selon son projet de vie et de développer, maintenir ou soutenir ses capacités d’autonomie pour favoriser son insertion sociale.
Le SAMSAH (service d’accompagnement médico-social pour adulte handicapé, orienté vers le handicap psychique, avec 30 places) : ce service contribue à la réalisation du projet de vie de la personne handicapée psychique par un accompagnement médical, paramédical et social adapté à ses besoins en proposant les moyens nécessaires pour vivre le mieux possible à domicile et dans la cité.
Le CAJ (centre d’accueil de jour destiné à des personnes handicapés avec un handicap mental quelle que soit leur déficience, avec 20 places) : il gère l’accueil et accompagne les personnes dans leur projet d’avenir en leur proposant des activités ré-habilitantes et socialisantes. Il permet d’offrir aux aidants des temps de répit.

Une mission commune
Cette plateforme est une réponse polyvalente pour un accompagnement de 250 personnes en situation de handicap au travers des 3 services désormais réunis. Avec une mission commune : l’accueil et l’accompagnement d’adultes en situation de handicap vivant en milieu ordinaire. Le public qui y est accompagné est celui d’adultes domiciliés dans les Yvelines à proximité de la plateforme atteint d’un handicap physique, sensoriel, mental ou psychique et les adultes handicapés psychiques.

Infos pratiques :
 Plateforme de services
 ZA de la Couronne des Prés
 Avenue de la Mauldre
 78680 Epône
 Contact : 01 30 22 07 57
 Site web : Handi Val de Seine


A revoir, l’inauguration de la résidence d’accueil de Follainville-Dennemont en juin 2016

 

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/handi-val-de-seine-inaugure-plateforme-de-services/feed/ 0 inaugepone full inaugepone 120-120 inaugepone 550-300 inaugepone 240-158
Valérie Robin : son combat contre l’amyotrophie spinale https://www.yvelines-infos.fr/valerie-robin-combat-contre-lamyotrophie-spinale/ https://www.yvelines-infos.fr/valerie-robin-combat-contre-lamyotrophie-spinale/#respond Tue, 10 Oct 2017 15:51:51 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=344501 A 33 ans, le quotidien de Valérie Robin tourne notamment autour de sa lutte contre l’amyotrophie spinale. Pas seulement car elle est atteinte de la maladie. Mais surtout parce qu’au niveau professionnel, elle est également chercheuse dans ce domaine au sein du Laboratoire Biothérapies des maladies neuromusculaires (INSERM – Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines).

Originaire de Longnes à proximité de Mantes-la-Jolie, la jeune femme porte un regard lucide sur son parcours : « J’ai effectué ma scolarité, de la primaire au lycée, aux alentours de Longnes, Bréval et Magnanville, se souvient-elle. J’ai toujours intégré des établissements classiques de construction récente. Je pense que le fait de ne pas rejoindre de structures spécialisées a été une grande chance pour moi. » Très jeune, elle a su qu’elle souhaitait faire de la recherche une composante essentielle de sa vie.
Soutien à la Fondation UVSQ pour le projet de recherche sur l'amyotrophie spinale

 

Après le Bac, elle rejoint l’EBI (Ecole de Biologie Industrielle), une école d’ingénieurs de Cergy-Pontoise. « A cette époque, j’ai eu l’opportunité de rejoindre une équipe de recherches en stage de fin d’études. Au final, j’y ai fait une thèse et 4 années de doctorat ! C’est ainsi que j’ai réellement débuté mon travail sur l’amyotrophie spinale ».

Le diagnostic de la maladie

Si son parcours scolaire et universitaire reste commun dans le secteur de la recherche, tout n’a pourtant pas été d’une simplicité évidente pour elle. « Je suis née en 1984 et le gène responsable de l’amyotrophie spinale a été découvert en 1995. Dès lors, lorsque j’ai vu le jour, le diagnostic n’existait pas. Toutefois, à cause des symptômes cliniques, les médecins ont conclu à une amyotrophie spinale. Aujourd’hui, je suis incapable de vous dire quand précisément j’ai su que j’étais atteinte de cette maladie ».

Un court échange avec la chercheuse permet de se rendre compte qu’elle prend beaucoup de recul par rapport à sa propre histoire. Pour preuve, elle évoque son passage en fauteuil roulant très naturellement : « J’ai commencé à me déplacer en fauteuil au collège. Je ne peux pas dire que je l’ai mal vécu, car je m’y étais préparée mentalement. Pour moi, il s’agissait simplement d’une suite logique. Ce n’est pas forcément le cas pour tout le monde, mais en ce qui me concerne, j’ai l’habitude de prendre les choses comme elles viennent. Je pense que cette situation est beaucoup plus complexe à gérer pour son propre entourage ».

S’adapter au quotidien

Vous l’aurez compris. Valérie Robin n’est pas du genre à se plaindre. Mais, s’il y a un point susceptible de la faire pester, ce sont bien les infrastructures publiques, pas encore assez adaptées aux personnes à mobilité réduite d’après elle. « Je vis à Montigny-le-Bretonneux, à proximité de mon travail. C’est un choix que j’ai dû faire car la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines n’est pas adaptée à mon fauteuil », regrette-t-elle.

Loin de se revendiquer comme une sorte de « wonder woman » dans son domaine, c’est sa condition de chercheuse qui l’inquiète le plus. « Je dois bien avouer que je ne sais pas de quoi mon avenir sera fait. Ce n’est pas lié à mon amyotrophie spinale, mais au monde professionnel dans lequel j’évolue. Depuis le début de ma carrière, j’ai toujours signé des CDD, ce qui n’encourage pas à la stabilité ». Si son avenir n’est pas tout tracé, Valérie Robin se réfugie très rapidement dans ses recherches, et plus précisément les futurs résultats de celles-ci.

« J’ai bon espoir de trouver un traitement qui soit efficace pour tous les stades de la maladie, conclut-elle. Ce ne sera certainement pas pour moi, mais pour les générations futures. C’est très important car, dans sa forme la plus sévère, l’amyotrophie spinale peut tuer les plus jeunes patients. »

 

Qu’est-ce que l’amyotrophie spinale ?

L’amyotrophie spinale est une maladie neuro-musculaire dont le gène responsable a été découvert en 1995. Elle entraîne la dégénérescence des moto-neurones de la moelle épinière, ce qui conduit à un affaiblissement et une atrophie des muscles. Les chercheurs la catégorisent en quatre stades, de la plus à la moins sévère. Au 1er, les enfants atteints peuvent en mourir au cours de leur première année d’existence. Le 4e cible les personnes qui ont la possibilité de marcher et auront potentiellement cette chance durant toute leur existence. Les autres stades sont intermédiaires et concernent, par exemple, les personnes se déplaçant en fauteuil roulant.

L’amyotrophie spinale touche une naissance sur 6 000 dans l’Hexagone. Il s’agit donc d’une maladie rare mais insidieuse. En effet, 1 personne sur 40 est porteuse de la mutation. Valérie Robin précise : « Pour prendre un exemple, mes parents ne savaient pas du tout qu’ils étaient porteurs du gène responsable de cette maladie. Heureusement aujourd’hui le dépistage a beaucoup avancé, ce qui permet aux futurs parents de prendre leurs dispositions. Néanmoins pour que les médecins le réalisent, il est nécessaire d’avoir des antécédents familiaux ».

 

Un mécénat pour soutenir les recherches de Valérie Robin

Le 5 octobre 2017, François Imbault, président de Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat, et Yves Fouchet, président de la Fondation UVSQ (Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines), ont conclu une convention de mécénat. Concrètement, Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat apporte un soutien financier à la Fondation UVSQ pour le projet de recherches sur l’amyotrophie spinale conduit par Valérie Robin.

Aucun montant n’a officiellement été dévoilé, mais pour la chercheuse, l’événement est de taille : « Ce n’est un secret pour personne : la recherche coûte très chère. Sans ce mécénat, il aurait été difficile de poursuivre ce que j’ai commencé. Actuellement, nous travaillons sur une molécule qui semble prometteuse, mais nous avons encore beaucoup de développements et d’investissements à réaliser pour prouver son efficacité ».

Vidéo : Amyotrophie spinale, 2 ans de recherches grâce au mécénat

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/valerie-robin-combat-contre-lamyotrophie-spinale/feed/ 0 valerie robin - fondation UVSQ full valerie robin - fondation UVSQ 120-120 valerie robin - fondation UVSQ 550-300 valerie robin - fondation UVSQ 240-158
E-Tonomy : le digital au service de l’autonomie https://www.yvelines-infos.fr/e-tonomy-digital-service-de-lautonomie/ https://www.yvelines-infos.fr/e-tonomy-digital-service-de-lautonomie/#respond Mon, 09 Oct 2017 13:56:01 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=344417 Rendez-vous du 11 au 15 octobre au Campus des Mureaux pour l’évènement E-Tonomy. Il rassemblera un consortium d’acteurs, professionnels ou non, des métiers du digital et du soin à la personne afin d’apporter de nouvelles solutions dans ce secteur.

E-tonomy, c’est la volonté de créer une synergie entre différents secteurs d’activités au service des personnes en situation de dépendance et de leurs aidants. Le porteur de ce projet est la plateforme INVIE (plateforme départementale de services à la personne), soutenue par le Conseil départemental des Yvelines depuis 2007. Avec le soutien de nombreux partenaire publics et privés, ce rendez-vous unique aura lieu au Campus des Mureaux, sur une durée de cinq jours et avec de nombreux participants.

Comme l’explique Asmae Chouta, directrice d’INVIE, : « Il est temps que l’on intègre la technologie dans ce secteur. »

Cet évènement se déroulera en deux parties distinctes :

– Du 11 au 13 octobre : un salon ouvert au public, où de nombreuses activités sont prévues : conférences-débats, espaces formations, emploi, business VIP, et démonstrations.
– Du 13 au 15 octobre : un Hackathon de 54 heures qui distinguera trois types de participants : start-up, étudiants, et citoyens.

Michaël Jeramiasz, quadruple champion de tennis paralympique et cofondateur de l’association Comme Les Autres, est partenaire de ce projet. Une conférence débat entre lui et le créateur de Wandercraft est d’ailleurs prévue afin de confronter leurs idées : celle d’une personne en situation de handicap et de l’inventeur de l’exosquelette, destiné à aider un invalide à se mettre debout. Un échange d’idées qui permettra de de mesurer la crédibilité d’un tel projet. Ce débat sera médiatisé sous la forme d’un petit film et commenté par un médecin qui ponctuera l’échange d’un avis médical.

Puis, du 13 au 15 octobre, place au hackathon ! Un véritable incubateur d’idées, de projets à mettre en forme dans un temps limité. L’objectif étant de créer des équipes à l’image du projet, trois types de participants sont prévus : start-up, étudiants, et citoyens. Les visiteurs peuvent également acheter des places sur le site de réservation afin d’assister à cette course.

Des défis définis et des défis libres sont prévus. Les participants pourront être guidés dans la construction de leur projet et demander l’aide des mentors présents sur place.

A la fin de cette épreuve, chaque équipe présentera son projet devant un jury qui désignera les vainqueurs lors d’un pitch final. Parmi les lots attribués, la possibilité de voir son projet se matérialiser grâce à un incubateur et un voyage d’affaire organisé avec TIANAN CYBER PARK, partenaire d’E-Tonomy

Selon Asmae Chouta, cet évènement est une première :

Nous allons confronter tous les acteurs du « prendre soin » et décloisonner ce secteur qui a besoin d’innovation et de rassembler l’intelligence au service de l’Homme. »

Un véritable trait d’union entre tous les acteurs de ce secteur : aidants, personnes en situations de handicap, entreprises, ingénieurs, chercheurs, médecins…

Organiser un tel évènement est un vrai challenge mais ce rendez-vous, unique en son genre, a déjà fait du bruit : plusieurs partenaires publics et privés ont pris contact avec les organisateurs d’E-Tonomy. Une deuxième édition est déjà prévue pour l’année prochaine…

 

Informations :

Retrouvez le programme détaillé sur le site de l’évènement : http://e-tonomy.fr
Réservez vos places sur eventbrite : https://www.eventbrite.fr/e/billets-e-tonomy-35690746985

Adresse :
17 rue Albert Thomas
78130 Les Mureaux

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/e-tonomy-digital-service-de-lautonomie/feed/ 0 DKQr4cFW0AYaH6i.jpg-large full DKQr4cFW0AYaH6i.jpg-large 120-120 DKQr4cFW0AYaH6i.jpg-large 550-300 DKQr4cFW0AYaH6i.jpg-large 240-158
Une nouvelle carte mobilité inclusion est disponible ! https://www.yvelines-infos.fr/nouvelle-carte-mobilite-inclusion-disponible/ https://www.yvelines-infos.fr/nouvelle-carte-mobilite-inclusion-disponible/#respond Wed, 05 Jul 2017 10:40:44 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=341698 Depuis le 1er juillet 2017, une carte infalsifiable remplace les cartes priorité, stationnement et invalidité. Elle donne les mêmes droits que les anciennes cartes au format papier et elle est attribuée selon les mêmes conditions.

photo carte cmi

La carte mobilité inclusion (CMI) va progressivement remplacer les cartes d’invalidité, de priorité et de stationnement. Mais rassurez-vous, celles en vigueur restent encore valables jusqu’en 2026 au plus tard.

Plus de sécurité et des délais d’attribution réduits 
Fabriquée par l’Imprimerie Nationale, elle est plus sécurisée. Au format d’une carte de crédit, elle est dotée d’un flash code qui récapitule les droits du bénéficiaire. Les délais d’attribution (fabrication et envoi) sont réduits à 8 jours !

La CMI pourra comporter une ou plusieurs mentions : invalidité, priorité, stationnement.
La CMI priorité : le bénéficiaire doit la conserver sur lui.
La CMI invalidité : le bénéficiaire doit la conserver sur lui.
La CMI stationnement : il faut l’apposer en évidence sur le pare-brise intérieur du véhicule.

Validité
La CMI est attribuée pour une durée de 1 à 20 ans ou à titre définitif. Les cartes « Invalidité » et « Stationnement » sont quant à elles délivrées à titre définitif aux demandeurs et bénéficiaires de l’APA évaluées GIR 1 ou 2.

Comment ça marche ?

1) Faire la demande
Les Pôles Autonomie Territoriaux (PAT) restent votre contact unique et privilégié auprès de qui faire votre demande (pour connaître le PAT dont vous dépendez, allez sur le site des Yvelines)

  • Si vous avez moins de 60 ans ou + 60 ans mais n’êtes pas concernés par l’APA : vous devez faire votre demande auprès de la MDPH (un certificat médical vous sera demandé).
  • Si vous avez + 60 ans et que vous bénéficiez de l’APA, faites la demande via le formulaire « CMI-APA »
  • Si vous avez + 60 ans et souhaitez demander l’APA : cela se fait via le formulaire de demande d’APA en joignant un certificat médical.

2) Evaluation de votre demande
La demande d’une carte mobilité inclusion est étudiée au sein des Pôles autonomie territoriaux (PAT) du département des Yvelines.

3) Validation de la demande
La CMI est délivrée par le Président du Conseil départemental. Une notification de décision vous est envoyée par courrier.

4) Demande de photo
Par courrier, vous recevrez une demande de photo précisant les modalités d’envoi de celle-ci et de suivi sur le portail en ligne de l’Imprimerie Nationale. Il est donc inutile d’envoyer votre photo avant d’en recevoir la demande officielle.

CONTACT
Serveur vocal interactif (SVI) : 0 809 360 280 (service gratuit + prix appel)
Portail bénéficiaire : actif depuis le 10 juillet 2017
Votre Pôle d’Autonomie Territorial (PAT). Pour connaître le PAT dont vous dépendez, cliquez ici

A quels droits donnent les cartes mobilité inclusion ?

CMI Stationnement

Elle permet au titulaire ou à l’accompagnant d’utiliser, à titre gratuit et sans limitation de durée de stationnement, toutes les places de parking ouvertes au public. Elle permet également de bénéficier des autres dispositions prises en leur faveur par les autorités compétentes en matière de circulation et de stationnement.

CMI Priorité
Cette carte donne une priorité d’accès aux places assises dans les transports en commun, dans les espaces et salles d’attente ainsi que dans les établissements et les manifestations accueillant du public. Elle donne aussi la priorité dans les files d’attente.

CMI Invalidité
La carte donne les mêmes avantages que la carte priorité avec toutefois, des avantages supplémentaires :
– Fiscaux (octroi, sous condition, d’une demi-part fiscale supplémentaire pour le calcul de l’impôt sur le revenu, abattements fiscaux suivant le montant des ressources…)
– Exonération éventuelle, sous condition de ressources, de la redevance audiovisuelle
– Réductions tarifaires, sous certaines conditions, dans les transports en commun pour le titulaire de la carte et/ou pour la personne qui l’accompagne (SNCF, Air France…).

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/nouvelle-carte-mobilite-inclusion-disponible/feed/ 0 theme-handicap full theme-handicap 120-120 theme-handicap 550-300 theme-handicap 240-158
Quand la musique déclenche les rires https://www.yvelines-infos.fr/musique-declenche-rires/ https://www.yvelines-infos.fr/musique-declenche-rires/#respond Tue, 04 Jul 2017 12:48:18 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=341334 À la Maison d’Accueil Spécialisé (MAS) Léon Herz d’Ecquevilly, l’atelier de musicothérapie mené auprès d’un groupe d’adultes handicapés est un moment de joie partagée.

handi val de seine

Atelier de musicothérapie à la MAS d’Ecquevilly. Photo : CD78/N.Duprey

Implantée dans un parc de 4,5 hectares, la MAS Léon Herz d’Ecquevilly accueille des adultes en situation de handicap depuis plus de 20 ans. Polyhandicapés, malades psychiques ou mentaux, ils sont une quarantaine de résidents à avoir besoin d’une surveillance continue, de soins et d’une aide dans les gestes du quotidien.

Un moment de plaisir et un soin thérapeutique

Géré par l’association Handi Val de Seine, l’établissement dispose d’une équipe confirmée et d’équipements de pointe pour accompagner les résidents et chercher continuellement à améliorer l’état de santé, le bien-être et l’autonomie de chacun. L’atelier hebdomadaire de musicothérapie, en particulier, donne des résultats spectaculaires.

« C’est à la fois un moment de plaisir et un soin thérapeutique, raconte Virginie Moreira, de l’association Handi Val de Seine. Les résidents expriment plus facilement leur sensibilité. Ils parviennent à communiquer grâce à la musique. »

MAS EcquevillySoutenue par le Département et l’Agence régionale de santé Ile-de-France, l’association Handi Val de Seine gère 14 établissements et services dans les Yvelines, de la petite enfance à l’adulte vieillissant orientés par la Maison départementale des personnes handicapées.

 

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/musique-declenche-rires/feed/ 0 handi val de seine full handi val de seine 120-120 handi val de seine 550-300 handi val de seine 240-158
Autisme : un appel à projets pour créer une structure aux Mureaux https://www.yvelines-infos.fr/autisme-appel-a-projets-creer-structure-aux-mureaux/ https://www.yvelines-infos.fr/autisme-appel-a-projets-creer-structure-aux-mureaux/#respond Mon, 22 May 2017 10:42:37 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=339595 Les Départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine et l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France ont lancé un appel à projets pour créer une plateforme interdépartementale d’hébergement et de services pour adultes avec troubles du spectre autistique et pour adultes avec handicap psychique.

Autisme adultesLes candidats ont jusqu’au 15 septembre 2017 pour répondre à l’appel à projets lancé par les départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine et par l’ARS pour créer une plateforme dédiée aux adultes en situation de handicap (troubles du spectre autistique et handicap psychique) dans les Yvelines.

Implanté sur le site de Bécheville (Les Mureaux), sur un terrain du Centre Hospitalier de Meulan-Les Mureaux, ce projet s’inscrit dans le cadre du rapport « Zéro sans solutions« , de la démarche « Une réponse accompagnée pour tous » et du plan de prévention des départs non souhaités de personnes handicapées vers la Belgique. Son ouverture est prévue en 2020.

162 adultes en situation de handicap issus des Yvelines sont accueillis actuellement dans des établissements belges. On en compte 205 qui viennent des Hauts-de-Seine. En lançant cet appel à projets, les différents partenaires veulent augmenter l’offre d’hébergement sur leurs territoires et apporter une réponse de proximité adaptée.

L’objectif est de réduire les départs non souhaités vers la Belgique ; réduire le nombre de jeunes adultes maintenus dans un établissement pour enfants au titre de l’amendement Creton ; et répondre aux besoins de personnes actuellement sans solutions (maintien à domicile par défaut) ou sans solutions adaptées.

La plateforme sera constituée de :

  • Un foyer d’accueil médicalisé (FAM) composé de 66 places à destination du public autiste dont 4 places d’unité renforcée et 50 places pour le public avec troubles psychiques ;
  • Un service d’accompagnement médico-social pour adulte handicapés (SAMSAH) de 42 places qui visera les adultes TSA ayant une aptitude au travail et ou à l’autonomie ;
  • Deux pôles de compétences et prestations externalisées (PCPE) un dans chaque département. Celui-ci accompagnera de manière transitoire des enfants, adolescents et adultes actuellement sans solution pérenne.

L’avis de publication de l’appel à projets est disponible sur yvelines.fr.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/autisme-appel-a-projets-creer-structure-aux-mureaux/feed/ 0 Autisme adultes full Autisme adultes 120-120 Autisme adultes 550-300 Autisme adultes 240-158