<![CDATA[Yvelines Infos]]> https://www.yvelines-infos.fr Sat, 19 May 2018 22:02:39 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.6.10 Frédéric Passy, un Nobel de la Paix dans les Yvelines https://www.yvelines-infos.fr/frederic-passy-nobel-de-paix-yvelines/ https://www.yvelines-infos.fr/frederic-passy-nobel-de-paix-yvelines/#respond Sat, 19 May 2018 22:02:39 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350276 Né à Gisors le 20 mai 1822, juriste de formation, c’est en tant que théoricien de l’économie que Frédéric Passy se fait connaître. 

Frédéric Passy © Wikimédia

Frédéric Passy © Wikimédia

Il publie en effet plusieurs recueils et ouvrages dont les « Mélanges économiques », et se forge une réputation universitaire grâce aux nombreuses conférences données dans la quasi-totalité des grandes villes et universités françaises. Il est élu à l’Académie des sciences morales et politiques en 1877.

Un homme engagé

Mais Frédéric Passy est également un homme d’action. Il est élu conseiller général du canton de Saint-Germain-en-Laye en 1874, milite activement pour prévenir un conflit entre la France et la Prusse sur la question du Luxembourg, est élu à la Chambre des députés en 1881, fait voter des lois en faveur des travailleurs, combat la politique coloniale du gouvernement et plaide pour l’arbitrage des conflits internationaux. Il fonde la « Ligue internationale de la paix » et facilite le rapprochement entre la France et l’Angleterre.

Le prix Nobel

La colonne détruite © Wikimédia

La colonne détruite © Wikimédia

Le 10 décembre 1901, il reçoit conjointement avec Henri Dunant, fondateur de la Croix-Rouge, le premier Prix Nobel de la Paix. Ayant poursuivi ses enseignements jusqu’à l’âge de 81 ans, il meurt le 12 juin 1912, à 90 ans.

Le Désert de Retz

Frédéric Passy acquiert le domaine du Désert de Retz, situé en lisière de la forêt de Marly sur la commune de Chambourcy, en 1856.
Ce jardin « anglo-chinois », créé en 1774 par François Racine de Monville, esthète et féru d’ésotérisme, restera la propriété de la famille jusqu’en 1936.
Son originalité réside dans les dix-sept fabriques de style classique, romantique ou oriental qui jalonnent l’espace et créent un parcours initiatique.
Le pavillon chinois, la colonne détruite, le temple de au Dieu Pan, la glacière, composent ainsi au milieu de végétaux d’essences rares, un jardin raffiné et surprenant, accompagnant le visiteur dans sa progression de la connaissance du monde.
Au milieu du 19e siècle, Frédéric Passy entreprend les premiers travaux de restauration.

Le Désert de Retz appartient aujourd’hui à la commune de Chambourcy, qui organise des visites guidées.

Le pavillon chinois du Désert de Retz © Wikimédia

Le pavillon chinois du Désert de Retz © Wikimédia

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/frederic-passy-nobel-de-paix-yvelines/feed/ 0 Portrait_of_Frédéric_Passy full Portrait_of_Frédéric_Passy 120-120 Portrait_of_Frédéric_Passy 550-300 Portrait_of_Frédéric_Passy 240-158
Générations Lully : des collégiens à la Cour https://www.yvelines-infos.fr/generations-lully-collegiens-a-cour/ https://www.yvelines-infos.fr/generations-lully-collegiens-a-cour/#respond Fri, 18 May 2018 11:12:26 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350298 Ils ont visité le Château de Versailles, se sont promenés dans les jardins et ont contemplé les sculptures. 80 collégiens de Trappes participent et s’investissent depuis deux ans dans Générations Lully, un projet né du partenariat entre le Centre de musique baroque de Versailles et la ville de Trappes, que le Département avait à cœur de cofinancer.

Générations Lully : des collégiens à la Cour

Générations Lully : des collégiens à la Cour

Le 17 mai dernier, après une représentation à la Halle culturelle – La Merise de Trappes, Générations Lully montait sur la scène du prestigieux Opéra Royal du Château de Versailles, pour la dernière étape de ce projet.

La troupe présentait « Baptiste ou l’opéra des farceurs », retraçant la vie de Jean-Baptiste Lully, l’un des plus grands compositeurs à la Cour de Louis XIV et dont l’œuvre traverse les siècles.

Cette comédie-ballet met en scène des collégiens à l’aise dans leurs rôles, concentrés et tout simplement enchantés de présenter à un public enthousiaste le fruit de deux grandes années de travail.

Danse contemporaine, chants, théâtre… Tous les genres se sont rencontrés ce soir-là. Les collégiens partageaient la scène avec des adultes de Trappes, participant eux aussi au projet. Ces comédiens, le temps de deux représentations, semblaient appartenir à un 17ème siècle qui n’avait rien perdu de sa splendeur.

Si les élèves étaient heureux, les enseignants et intervenants du projet pouvaient être fiers de cet accomplissement. Au-delà d’une approche différente de l’art et de la culture, Générations Lully a permis une ouverture à l’autre. Travailler ensemble, se rencontrer, s’écouter et se comprendre, autant de valeurs que le projet souhaitait mettre en avant : pari réussi.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/generations-lully-collegiens-a-cour/feed/ 0 Générations Lully : des collégiens à la Cour full Générations Lully : des collégiens à la Cour 120-120 Générations Lully : des collégiens à la Cour 550-300 Générations Lully : des collégiens à la Cour 240-158
Commission permanente du 18 mai: qu’ont voté les élus ? https://www.yvelines-infos.fr/commission-permanente-18-mai-quont-vote-elus/ https://www.yvelines-infos.fr/commission-permanente-18-mai-quont-vote-elus/#respond Fri, 18 May 2018 10:33:22 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350289 Vendredi 18 mai, les conseillers départementaux des Yvelines se sont réunis en commission permanente à l’Hôtel du Département, à Versailles. Au programme de cette séance : insertion, solidarité territoriale, familles, santé, enfance, personnes âgées, attractivité territoriale, culture et patrimoine, mobilités…

36877307760_d6cee875b4_c

Insertion

Les élus ont décidé d’attribuer à ActivitY’ 7,7 millions d’euros, dans le cadre du dispositif de soutien aux contrats aidés, et de la gestion de l’Aide Individuelle pour le Retour à l’Emploi pour le compte du Département.
– Catherine Arenou

Solidarité territoriale

Le Département soutient les Yvelinois les plus fragiles en matière de politiques de solidarités, au travers de subventions aux associations ou aux communes en faveur de 3 Territoires d’Action Départementale (Boucle de Seine, Saint-Quentin-en-Yvelines et Grand Versailles).
– Catherine Arenou

Familles en difficulté

Signature d’un 2ème contrat local de santé 2018-2024, sur le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines afin d’améliorer l’observation de l’état socio-sanitaire de la population et le parcours de santé des populations vulnérables, et de favoriser l’offre de soins et l’innovation en santé locale.
– Catherine Arenou

PMI et santé des familles

Afin d’aider les porteurs de projet dans leurs démarches de création d’une MAM (Maisons d’Assistants Maternels) et d’aider les services de PMI (Protection maternelle et infantile) dans leurs missions d’agrément et de suivi, la CAF des Yvelines et le Département ont souhaité décliner au plan local une Charte de qualité pour les assistants maternels exerçant en MAM.
– Olivier Lebrun

Aide sociale à l’enfance

Ont été votés, 1 225 000 d’euros en faveur de 5 foyers de jeunes travailleurs pour 2018-2020, pour garantir l’accès des jeunes ayant une attache avec les Yvelines à une offre résidentielle temporaire adaptée, constituant la première étape à l’autonomie et renforcer l’accompagnement pour l’insertion sociale et professionnelle des jeunes les plus défavorisés.
– Olivier Lebrun

Collèges

38684010815_93dbe6c80fLes élus Yvelinois ont voté :

• 2 115 322 d’euros de subventions d’investissement aux 18 collèges privés sous contrat d’association pour la réalisation de travaux et l’acquisition d’équipement matériel et mobilier,
• 584 288 d’euros pour le remplacement et l’acquisition de postes informatiques, de tableaux numériques interactifs et de vidéoprojecteurs.
– Cécile Dumoulin

Jeunesse

Le Conseil départemental soutient les jeunes au travers d’un partenariat avec Yvelines Information Jeunesse pour 2018 et l’aide à la formation des animateurs (B.A.F.A) en faveur de 26 stagiaires pour un montant global de 143 588 €.
– Alexandre Joly

Sports

Les élus ont voté les aides annuelles de fonctionnement aux associations de sport fédéral : 636 872€ de subventions ont été dégagés en faveur de 481 associations sportives.
– Alexandre Joly

Culture et patrimoine

Le Conseil départemental apporte son aide à 15 structures disposant d’un équipement culturel à rayonnement territorial pour un montant de 989 076€.
Et, dans le cadre des appels à projets culturels lancés pour 2018, 513 028 € sont alloués afin de soutenir :
• 7 projets « Culture et Accessibilité »,
• 7 projets d’éducation artistique et culturelle,
• 5 projets « Incitalire »,
• 8 projets « Itinérances »,
• et 5 projets d’informatisation et d’équipement numérique.

Concernant le patrimoine, les élus ont voté l’attribution de subventions d’investissement à 5 communes pour des restaurations sur du patrimoine historique dans les Eglises Saint-Béat d’Epône, Notre-Dame-de-la-Nativité de Favrieux, Saint-Nom de Lévis-Saint-Nom, Saint-Vigor de Marly-le-Roi, et Saint-Pierre de Montfort-l’Amaury.
– Joséphine Kollmansberger

Environnement

L’attribution de 6 subventions au titre du Schéma départemental de l’Eau a été votée par le Département.
– Joséphine Kollmansberger

Mobilités

Le concours financier du Département des Yvelines aux charges d’exploitation des services de transports franciliens s’élèvera pour 2018 à 20 289 186 €.
– Jean-François Raynal
]]>
https://www.yvelines-infos.fr/commission-permanente-18-mai-quont-vote-elus/feed/ 0 Commission permanente full Commission permanente 120-120 Commission permanente 550-300 Commission permanente 240-158
La Maison de l’eau voit le jour à Carrières-sous-Poissy https://www.yvelines-infos.fr/maison-de-leau-voit-jour-a-carrieres-poissy/ https://www.yvelines-infos.fr/maison-de-leau-voit-jour-a-carrieres-poissy/#respond Thu, 17 May 2018 09:22:26 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350244 Il n’aura fallu qu’une année de travaux pour que la Maison de l’eau voit le jour à Carrières-sous-Poissy. Un projet d’envergure pour éveiller les consciences et protéger notre avenir. 

Une maison de l’eau à Carrières-sous-Poissy © Twitter Ville de Poissy

La Maison de l’eau à Carrières-sous-Poissy © Twitter Ville de Poissy

La Maison de l’eau a été inaugurée mardi 15 mai en présence des représentants du Siarh (Syndicat intercommunal d’assainissement de la région de l’Hautil), dont Karl Olive est le président. Ce dernier, maire de Poissy, déclare :

« ce bâtiment est l’étendard de notre engagement pour la nature. »

La Maison de l’eau est une structure pédagogique destinée à informer et sensibiliser le public, et plus particulièrement les scolaires, âgés de 3 à 11 ans, aux problématiques de l’eau. Plus de 3 500 enfants par an sont attendus, notamment dans le cadre scolaire et périscolaire : il faut noter que 57 établissements scolaires se trouvent sur le territoire du Siarh. La Maison de l’eau accueille également les publics en situation de handicap.

Cette maison écologique de 146m2 a été construite sur le site historique de la station d’épuration du Siarh, déconstruite en 2010.

Une maison de l’eau à Carrières-sous-Poissy © Twitter Ville de Poissy

La Maison de l’eau à Carrières-sous-Poissy © Twitter Ville de Poissy

La Maison de l’eau propose des expositions ludiques ainsi que des ateliers. On y explore une mare dotée d’un observatoire subaquatique, un potager bio, un jardin des quatre-saisons… Le lieu est intelligemment pensé pour découvrir tout en s’amusant : une nouvelle façon d’apprendre pour petits et grands. C’est un lieu d’éducation à l’environnement et la Maison de l’eau propose une approche éco-citoyenne.

Ce projet semble nécessaire car il nous rappelle que nous sommes tous acteurs de la protection de l’eau. En Occident, chaque personne consomme en moyenne entre 50 et 100 litres d’eau par jour, 50% de plus quand on vit en famille avec des enfants. Cela représente environ 40m3 d’eau par an et par personne. L’eau est nécessaire à l’Homme et les animations, ateliers et autres expositions de la Maison de l’eau permettent de sensibiliser le public à cet environnement mais surtout d’expliquer les causes et conséquences de son état actuel.

La Maison de l’eau est un beau lieu où il est agréable de se promener, et qui nous rappelle qu’il n’est jamais trop tard pour s’engager et protéger nos ressources.

 

La Maison de l’eau à Carrières-sous-Poissy

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/maison-de-leau-voit-jour-a-carrieres-poissy/feed/ 0 La Maison de l’eau à Carrières-sous-Poissy full La Maison de l’eau à Carrières-sous-Poissy 120-120 La Maison de l’eau à Carrières-sous-Poissy 550-300 La Maison de l’eau à Carrières-sous-Poissy 240-158
Éducation : l’accueil des élèves dans les établissements yvelinois https://www.yvelines-infos.fr/education-laccueil-eleves-etablissements-yvelinois/ https://www.yvelines-infos.fr/education-laccueil-eleves-etablissements-yvelinois/#respond Wed, 16 May 2018 14:53:15 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350207 Les Yvelines ce sont 65 500 élèves dans 116 collèges publics, 14 800 élèves dans 23 collèges privés et un budget départemental de 116 millions d’euros. Elsa Vervialle, intermittente du spectacle et maman, ainsi que Damien Guibout, maire de Davron, ont interrogé le Président Bédier sur l’accueil des jeunes Yvelinois dans les établissements scolaires en zones rurales.

Elsa Verviallea lors du face à face avec Pierre Bédier © CD 78 / N.Duprey

Elsa Vervialle lors du face à face avec Pierre Bédier © CD 78 / N.Duprey

Elsa Vervialle : En zone rurale, faire garder son enfant devient de plus en plus difficile. Y a-t-il une politique de développement de l’accueil de petite enfance ?

Pierre Bédier : Oui mais pas à n’importe quel prix. Je le rappelle : l’argent que nous dépensons, c’est le vôtre. En crèche, un berceau coûte environ 15 000 euros par an.
[Se tournant vers Damien Guibout, maire de Davron]
Si on ouvre une crèche avec cinq berceaux à Davron par exemple, c’est 75 000 euros de frais pour la commune !

Damien Guibout : Sur un budget global de 300 000 euros, ce serait tout simplement impossible.

P. B. : La solution, ce sont donc les crèches privées. Elles amènent un service aux habitants et sont accompagnées par la puissance publique par la mise à disposition de locaux.

E. V. : Dans chaque commune, il y a une école mais pas forcément de collège. Allez-vous en construire davantage ?

P. B. : Il existe 262 communes dans le département , dont 140 comptent moins de 1 500 habitants. Vous imaginez si chaque maire me demandait un collège ? Ce n’est pas possible. Nous avons 116 collèges publics en gestion et, pour le moment, cela nous convient.

E. V. : Cela éviterait tout de même que des élèves soient obligés de faire dix kilomètres par jour pour aller en cours…

P. B. : Nous cofinançons les transports scolaires et nous développons les pistes cyclables afin de désenclaver les territoires.


150 M€ pour les collèges

Avec 100 Mconsacrés à la reconstruction de quatre établissements et 50 Minvestis dans les restructurations de six collèges pour la période 2019-2022, le Département maintient un haut niveau d’investissement pour offrir des conditions d’apprentissage optimales aux 80 000 collégiens des Yvelines, tout en tenant compte de la diversité des territoires.

Sur la période précédente, sept grosses opérations, pour un montant de 175 M, ont été engagées dont les restructurations – extensions des lycées internationaux (Saint-Germain-en-Laye et Buc, lire page 32), et le projet du Nouveau Collège de Mantes-la-Jolie (lire page 33)

Les collèges à reconstruire : François-Mauriac à Houdan, Maryse-Bastié à Vélizy-Villacoublay, Jean-Zay à Verneuil-sur-Seine et Paul-Éluard à Guyancourt.

Les collèges à rénover : Rimbaud à Aubergenville, Einstein à Magny-les-Hameaux, La Mare aux Saules à Coignières, Le Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, Pasteur à La-Celle-Saint-Cloud et La Mauldre à Maule.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/education-laccueil-eleves-etablissements-yvelinois/feed/ 0 Pierre Bédier face aux Yvelinois full Pierre Bédier face aux Yvelinois 120-120 Pierre Bédier face aux Yvelinois 550-300 Pierre Bédier face aux Yvelinois 240-158
Start-up et entreprises se développent dans les Yvelines https://www.yvelines-infos.fr/start-up-entreprises-se-developpent-yvelines/ https://www.yvelines-infos.fr/start-up-entreprises-se-developpent-yvelines/#respond Wed, 16 May 2018 14:53:08 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350214 « L’emploi de demain c’est la start-up d’aujourd’hui » a déclaré Pierre Bédier lors de son face à face avec les Yvelinois. L’entreprenariat dans les Yvelines a fait l’objet d’un question-réponse entre le Président du Département et David Combes et Lynda Robillard, deux entrepreneurs yvelinois.

Lynda Robillard © CD78 / N.Duprey

Lynda Robillard © CD78 / N.Duprey

David Combes, 37 ans, entrepreneur à Bois d’Arcy : Lorsque j’ai créé mon entreprise, je rentrais de Singapour, où j’avais travaillé pendant quatre ans, et je me suis retrouvé complètement seul. Comment le Département peut-il aider les entrepreneurs à créer un réseau ?

Pierre Bédier : On aide déjà des associations d’entrepreneurs en leur fournissant des locaux mais on ne le fait sans doute pas suffisamment savoir. Notre volonté est de leur donner les moyens de s’organiser eux-mêmes. Parce que pour parler à un entrepreneur, il n’y a rien de mieux qu’un entrepreneur. Je crois beaucoup au tutorat, aux réseaux d’échanges et de concertation pour passer le cap difficile des trois premières années.

David Combes © CD78 / N.Duprey

David Combes © CD78 / N.Duprey

D. C. : À mes débuts, on m’a proposé d’intégrer le club des entrepreneurs de Versailles pour gonfler mon réseau. Mais c’était 30 € le petit déjeuner. À l’époque, j’étais bénéficiaire du RSA, je n’y suis pas allé. Mais j’ai perdu du temps.

P. B. : Dans ce cas, il faut que l’on ait un dialogue avec ces associations pour qu’elles pratiquent aussi une tarification « jeune entrepreneur »

Lynda Robillard, 46 ans, chef d’entreprise à Poissy : Nous, nous avons créé nous- mêmes notre regroupement d’entrepreneurs sur Poissy. Notre start-up propose une plateforme permettant d’aider les usagers au quotidien dans la ges- tion d’un agenda et la réservation en ligne de services. Le Département peut-il être intéressé ?

P. B. : Evidemment. J’aime profondément les Yvelines et servir au mieux les Yvelinois est tout ce qui me préoccupe. Si, avec votre outil, on peut réserver plus facilement une assistante maternelle ou un bus pour une sortie scolaire, je dis « Très bonne idée ! ». C’est pile poil ce que l’on cherche.

L. R. : D’une manière générale, est-ce que la start-up a une place dans les Yvelines ?

P. B. : Bien sûr, et bien- venue à elles ! L’emploi de demain, c’est la start-up d’aujourd’hui. Nous pouvons jouer un rôle de facilitateur mais nous ne pouvons pas faire plus puisque l’État nous a enlevé la compétence économique. Récemment, nous avons racheté l’ancien centre de formation EDF aux Mureaux avec la volonté d’en faire la station F de la start-up industrielle. Il nous faudra sans doute du temps mais nous y arriverons.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/start-up-entreprises-se-developpent-yvelines/feed/ 0 Pierre Bédier face aux Yvelinois full Pierre Bédier face aux Yvelinois 120-120 Pierre Bédier face aux Yvelinois 550-300 Pierre Bédier face aux Yvelinois 240-158
Les Yvelinois s’interrogent sur l’avenir du Grand Paris https://www.yvelines-infos.fr/yvelinois-sinterrogent-lavenir-grand-paris/ https://www.yvelines-infos.fr/yvelinois-sinterrogent-lavenir-grand-paris/#respond Wed, 16 May 2018 14:52:39 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350200 Le face à face entre Pierre Bédier et 8 Yvelinois a été aussi l’occasion de revenir sur la fusion Yvelines – Hauts-de-Seine, la création du Grand Paris et l’action menée par les départements franciliens contre la disparition de leur territoire. 

Le Grand Paris au coeur des interrogations des Yvelinois © CD78 / N. Duprey

Le Grand Paris au coeur des interrogations des Yvelinois © CD78 / N. Duprey

Marie-Marguerite Taylor, 77 ans, retraitée : Où en est le rapprochement avec les Hauts-de-Seine ?

Pierre Bédier : Nos deux assemblées ont voté le principe de fusion en juin dernier, c’est au Gouvernement de présenter ou non ce projet au Conseil des ministres. S’il ne le fait pas, nous irons devant le tribunal administratif. Nous nous battrons jusqu’au bout pour pouvoir mutualiser la richesse des Hauts-de- Seine, la qualité de vie des Yvelines et faire ensemble du développement économique.

Kévin Cuffy, 32 ans, opérateur de télé-surveillance : Qu’y gagneraient les Yvelinois ?

P. B. : Notre alliance créerait suffisamment de richesses pour nous permettre de baisser les impôts tout en conservant un budget équilibré. Notre mariage permettrait aussi de développer l’ouest parisien et d’apporter plus de services et de bien-être à nos administrés.

Damien Guibout, maire de Davron : La réforme du Grand Paris ne remet-elle pas en cause cette fusion ?

P. B. : Si, puisque le projet du Gouvernement prévoit la suppression des départements de petite couronne à l’horizon 2021 ! Un projet qui pourrait notamment exclure les Yvelines du nouveau Grand Paris.

D. G. : Si les départements étaient amenés à disparaître, qui prendra leur place dans l’aide aux communes, rurales notamment ?

P. B. : C’est un vrai sujet d’inquiétude car je ne vois pas comment une métropole du Grand Paris continuerait à financer l’aide aux communes. Il y a un très grand risque de cette perte de proximité.

David Combes, entrepreneur © CD78 / N.Duprey

David Combes, entrepreneur © CD78 / N.Duprey

David Combes, 37 ans, entrepreneur : Et de réactivité…

P. B. : Bien sûr… La bonne organisation – et on l’a bien vu avec le bazar sur les routes nationales gérées par l’État lors de l’épisode neigeux de cet hiver, c’est le Département. Il est suffisamment proche de la base que sont les communes pour connaître la réalité des territoires et puissant financièrement pour agir en cas de besoin.

L’idée de casser ce qui marche sous prétexte que c’est ancien me rend fou. Je pense que c’est stupide.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/yvelinois-sinterrogent-lavenir-grand-paris/feed/ 0 Pierre Bédier face aux Yvelinois full Pierre Bédier face aux Yvelinois 120-120 Pierre Bédier face aux Yvelinois 550-300 Pierre Bédier face aux Yvelinois 240-158
Services à la personne : un créneau pour palier au chômage ? https://www.yvelines-infos.fr/services-a-personne-creneau-palier-chomage/ https://www.yvelines-infos.fr/services-a-personne-creneau-palier-chomage/#respond Wed, 16 May 2018 14:52:07 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350189 Lors de l’entretien des Yvelinois avec Pierre Bédier, Marie-Marguerite Taylor, retraitée, et Damien Guibout, maire de Davron, ont interpellé le Président des Yvelines sur la nécessité d’embaucher du personnel aidant. Une proposition de Madame Taylor a attiré l’attention des intervenants…

Marie-Marguerite Taylor lors du face à face entre Pierre Bédier et les Yvelinois

Marie-Marguerite Taylor lors du face à face entre Pierre Bédier et les Yvelinois

Marie-Marguerite Taylor : Par rapport au RSA justement, on se plaint beaucoup du manque de personnel dans les Ehpad. Est-ce que des gens sans emploi pourraient venir aider et apprendre un nouveau métier ?

Pierre Bédier : C’est une excellente idée. Nous pourrions proposer d’ajouter aux équipes médico-sociales en place du personnel en plus, à l’instar de ce que nous avons fait dans les collèges et qui marche aujourd’hui. Merci de votre réflexion. C’est l’exemple même du partage d’expérience que j’attendais de ce genre de réunion.

« À plusieurs, on réfléchit mieux que seul ».

M.-M. T. : C’est un créneau à prendre qui pourrait s’avérer gagnant pour tout le monde et pourrait peut-être contribuer à faire baisser le chômage…

P. B. : Et les Yvelines en ont bien besoin. Car, même si le taux de chômage reste l’un des plus faibles d’Île-de-France (7,8 %), il augmente trop vite.

Damien Guibout, maire de Davron, interpelle Pierre Bédier sur le chômage dans les Yvelines et sur les moyens d'y palier © CD778 / N.Duprey

Damien Guibout, maire de Davron, interpelle Pierre Bédier sur le chômage dans les Yvelines et sur les moyens d’y palier © CD778 / N.Duprey

Damien Guibout : Comment l’expliquez-vous ?

P. B. : La désindustrialisation ! Les Yvelines sont le dernier département industriel d’Île-de-France. Un secteur encore fort grâce à deux gros constructeurs automobiles, PSA et Renault, mais qui a laissé sur le carreau un grand nombre d’ouvriers et fait de la Vallée de la Seine un territoire sur lequel il faut être très vigilant : la moitié des 20 000 bénéficiaires du RSA des Yvelines, y réside.

M.-M. T. : Pourquoi avoir augmenté autant l’impôt départemental ? Les personnes âgées, qui ont des petites pensions, et tous les Yvelinois qui paient plein pot, commencent à en avoir assez…

P. B. : Le budget des Yvelines, grosso modo, c’est un milliard d’euros de fonct ionnement et 400 millions d’investissement. Il y a deux ans, j’ai décidé d’augmenter la taxe foncière, qui est passée de 7,52 % à 12,52 %. Pas parce que cela me faisait plaisir mais parce que, entre dépenses sociales obligatoires en hausse et recettes en baisse, il nous manquait 200 M€. Nous n’avions pas le choix. Si vous avez un budget de 1 000 € et que tout d’un coup, on vous le ramène à 800 €, croyez-moi, vous le sentez passer.

« Je souhaite pouvoir baisser les impôts de deux points d’ici deux ou trois ans »

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/services-a-personne-creneau-palier-chomage/feed/ 0 Pierre Bédier face aux yvelinois full Pierre Bédier face aux yvelinois 120-120 Pierre Bédier face aux yvelinois 550-300 Pierre Bédier face aux yvelinois 240-158
Face à face entre Pierre Bédier et les Yvelinois : leurs réactions https://www.yvelines-infos.fr/face-a-face-entre-pierre-bedier-yvelinois-leurs-reactions/ https://www.yvelines-infos.fr/face-a-face-entre-pierre-bedier-yvelinois-leurs-reactions/#respond Wed, 16 May 2018 14:51:48 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350223 Le Président des Yvelines, Pierre Bédier a reçu 7 Yvelinois lors d’une rencontre informelle à l’occasion de son bilan de mi-mandat. Qu’en ont pensé les principaux intéressés ?

Pierre Bédier face aux Yvelinois © CD78 / N.Duprey

Pierre Bédier face aux Yvelinois © CD78 / N.Duprey

40290108911_247f2eec2c_qAlbane Sonally, 21 ans, Bois-d’Arcy, étudiante

« Je connaissais mal les missions du Département et j’avoue avoir été assez impressionnée par l’étendue de son champ d’action. Cela m’a donné envie d’en savoir plus sur l’organisation de nos collectivités. »

40290107861_e468a22553_qElsa Vervialle, 33 ans, Septeuil, intermittente du spectacle

« Sur les thèmes qui m’étaient chers, comme la petite enfance ou l’éducation dans les collèges, j’ai senti le Département très compétent. Mais ce que je retiens surtout, c’est qu’il va falloir que je patiente jusqu’en 2020 avant d’obtenir la fibre optique. »

« J’ai été très agréablement surpris »

40290108371_b2abdb3291_qDavid Combes, 37 ans, Bois-d’Arcy, entrepreneur

« J’ai été très agréablement surpris par ce face-à-face, dont je n’attendais pas grand-chose. J’ai beaucoup appris et j’ai vraiment l’impression que, malgré un contexte difficile, le Département parvient à faire des Yvelines un territoire moderne. »

38480207840_b79236a55d_qLynda Robillard, 46 ans, Poissy, chef d’entreprise

« J’ai senti que, même s’il n’a plus la compétence du développement économique, le Département portait une attention particulière aux entreprises.»

40290108561_a22e6360fe_qKevin Cuffy, 32 ans, Guyancourt, opérateur de télésurveillance

« C’était un échange bénéfique. J’ai travaillé dans un secteur d’action sociale mais je ne me doutais pas de tout ce que le Département pouvait faire pour ses habitants dans tous les domaines. »

« On l’a senti accessible et très à l’écoute »

38480205790_d07df7a9e0_qMarie- Marguerite Taylor, 77 ans, Versailles, retraitée

« J’ai senti Pierre Bédier très à l’écoute des problèmes, très accessible. C’était vraiment intéressant. J’espère que cette discussion débouchera sur des actions concrètes notamment pour les personnes âgées et en difficulté. »

39392544675_916c30b63d_qDamien Guibout, 53 ans, maire de Davron

« En tant que maire rural, j’étais déjà convaincu de l’importance du Département pour les communes. Mais après cette rencontre, je repars bien décidé à défendre cet échelon. Supprimer les départements serait catastrophique pour nous. »

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/face-a-face-entre-pierre-bedier-yvelinois-leurs-reactions/feed/ 0 Pierre Bédier face aux Yvelinois full Pierre Bédier face aux Yvelinois 120-120 Pierre Bédier face aux Yvelinois 550-300 Pierre Bédier face aux Yvelinois 240-158
ActivitY’ : 3500 Yvelinois au RSA ont retrouvé un emploi https://www.yvelines-infos.fr/activity-3500-yvelinois-rsa-ont-retrouve-emploi/ https://www.yvelines-infos.fr/activity-3500-yvelinois-rsa-ont-retrouve-emploi/#respond Wed, 16 May 2018 14:51:29 +0000 https://www.yvelines-infos.fr/?p=350173 Avec 3 500 Yvelinois remis sur le marché du travail en deux ans, l’agence d’insertion ActivitY’ mobilise tous les acteurs économiques du département ainsi que ceux de l’insertion et de la formation pour lever les freins à l’embauche.

Kevin Cuffy et son référent insertion lors du face à face entre Pierre Bédier et les Yvelinois © CD78 / N.Duprey

Kevin Cuffy et son référent insertion lors du face à face entre Pierre Bédier et les Yvelinois © CD78 / N.Duprey

Kevin Cuffy, 32 ans, opérateur de télésurveillance, a bénéficié de l’aide d’ActivitY’ et a fait part de son témoignage lors du face à face avec Pierre Bédier.

« Je me sens redevable envers le Département », a t-il reconnu.

Ancien bénéficiaire du RSA, j’ai été accompagné pendant un an et j’ai pu bénéficier d’une formation dans la sécurité et la prévention. Aujourd’hui, je suis en CDI en tant qu’opérateur de télésurveillance.

Pierre Bédier lors de son entretien avec les Yvelinois © CD78 / N.Duprey

Pierre Bédier lors de son entretien avec les Yvelinois © CD78 / N.Duprey

Pierre Bédier : Et j’en suis ravi!

K. C. : En dehors de mon cas, comment le Département agit-il pour favoriser l’insertion professionnelle ?

P. B. : On est surtout là, à travers l’agence ActivitY’, pour redonner confiance à la personne en difficulté et lui permettre de sortir la tête de l’eau. Mais nous avons également introduit dans les marchés publics des clauses d’insertion. Concrètement, cela veut dire qu’on impose à une entreprise susceptible de travailler pour nous, dans des domaines comme le BTP, d’embaucher un certain pourcentage de personnes en insertion pour les encadrer, les former et favoriser leur retour à l’emploi. C’est avec ce genre d’initiatives que nous avons réussi à inverser la courbe du RSA ».


Insertion : les bons chiffres d’ActivitY’

En parallèle de ses actions en faveur de l’insertion et la formation, ActivitY‘ est à l’origine de l’ouverture de deux auto-écoles sociales, de la création de trois plateformes de formation et du développement des clauses d’insertion dans les marchés publics et privés. 7 % des heures travaillées dans le cadre du chantier du prolongement d’Eole (RER E) ont été par exemple réservées aux chômeurs de longue durée, aux bénéficiaires du RSA et jeunes sans qualification. Plus de 600 marchés yvelinois comportent également des clauses sociales offrant des opportunités d’emploi à ces mêmes publics. Depuis l’an dernier, l’agence s’est également dotée d’un club des entreprises sociales et solidaires (Busin’ESS) pour offrir un appui aux entreprises qui souhaitent dynamiser leur responsabilité sociale. Elles sont aujourd’hui 300 à être partenaires d’ActivitY’.

]]>
https://www.yvelines-infos.fr/activity-3500-yvelinois-rsa-ont-retrouve-emploi/feed/ 0 Pierre Bédier face aux Yvelinois full Pierre Bédier face aux Yvelinois 120-120 Pierre Bédier face aux Yvelinois 550-300 Pierre Bédier face aux Yvelinois 240-158