Carte postale de… Neauphlette

Chloë Bringuier

Durant le mois d’août 2019, nous vous proposons des cartes postales yvelinoises. Villes ou villages, c’est l’occasion de découvrir le département qui vous entoure sous un nouveau regard, c’est parti !  À la limite ouest du département des Yvelines, nous trouvons la ville de Neauphlette qui salue le département de l’Eure du haut de ses […]

Cet article fait partie du dossier: Cartes postales des Yvelines

Durant le mois d’août 2019, nous vous proposons des cartes postales yvelinoises. Villes ou villages, c’est l’occasion de découvrir le département qui vous entoure sous un nouveau regard, c’est parti ! 

Carte postale de… Neauphlette © CD78/N.DUPREY

À la limite ouest du département des Yvelines, nous trouvons la ville de Neauphlette qui salue le département de l’Eure du haut de ses 125 mètres d’altitude. Neauphlette est un village rural qui existe depuis fort longtemps. Si longtemps, qu’il faut remonter jusqu’à la pré-histoire pour en apprendre un peu plus. 

Un peu d’histoire

Carte postale de… Neauphlette © Wikimédia

Si vous allez vous promener à Neauphlette (ce que nous vous conseillons !), arrêtez-vous à l’entrée du hameau des Loges pour admirer « La Pierre-Grise », menhir attestant du passage des Carnutes (peuple de la Gaule celtique). Ces derniers, généralement affiliés au plateau de Beauce, ont également donné leur nom à la ville de Chartres.

D’autres traces de l’époque néolithique ont également été retrouvées à Neauphlette comme des outils en silex ou des haches polies.

L’agriculture est reine à Neauphlette, notamment au travers de cultures céréalières et d’élevages (bovins, poules, oeufs…) qui perdurent encore aujourd’hui. De ce fait, nous retrouvons de nombreuses fermes dispersées parmi les 9 hameaux du village. Elles ont été construites selon des points stratégiques, et sont d’ailleurs à l’origine de la disposition des hameaux.

Jusqu’au 20e siècle, Neauphlette vivait en autosubsistance : moulins, vergers, vignes, pommes à cidre… De quoi faire rêver les plus urbains qui cherchent à consommer de manière raisonnée ! 

Comme à Crespières, nous retrouvons à Neauphlette un lavoir : haut lieu d’échanges féminins qui a connu ses heures de gloire jusqu’en 1950 et la démocratisation de la machine à laver.

Visible de loin et témoin de l’histoire de Neauphlette, l’Église Saint-Martin est un patrimoine important pour les habitants qui en prennent grand soin. Construite en 1177 puis brûlée par Henri II, les habitants la reconstruiront, l’agrandiront et aujourd’hui encore : c’est un point central de la vie à Neauphlette.

Carte postale de… Neauphlette © Wikimédia

Quelques chiffres

  • 9 hameaux : Saint-Blaise, Launay, la Haie Montaise, Le Coignet, le Village, la Couarde, les Loges, Beaulieu, la Puce
  • 125m d’altitude, à 16km de Mantes-la-Jolie

Que visite-t-on à Neauphlette ?

L’Église Saint-Martin, sublime, qui a traversé les époques

La Pierre-Grise, menhir à l’entrée du hameau des Loges